Refuge pour corps et âmes perdus
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une rencontre de mots et d'encre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Sorcière-Esprit
Messages : 13
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : La bibliotheque
MessageSujet: Une rencontre de mots et d'encre    Sam 14 Déc - 21:22

La Bibliothèque. La bibliothèque. Mon domaine, mon royaume de rêve, de papier, d'encre et de poussière. Domaine des mille murmures, citadelle du savoir et de la poésie, portes innombrables vers d'autres mondes, petits dessins noir et blanc magique abritant un foisonnement infini de couleur, d'émotions, de sensations, sous une seule couverture de carton. Un livre n'est pas seulement plus grand a l'intérieur, il est infini.  J'étais au sein même de la bibliothèque. La bibliothèque. Et comme à chaque fois que j'en franchissais le seuil, j'étais comme en paix. Les livres sont plein d'émotions douces, couchés sur le papier. Apaisante. J'étais seule. Je ne sais pas trop qu'elle heure il est. Parfois, je reste des heures immobile, juste a écouter, entendre ou sentir les livres. Puis je sors de cette état de flottement, et j'effleure les dos des livres, sagement rangé par auteur. Un bruit. Qui détonait a cette heure tardive. Je suis sortit de ma transe cotonneuse et j'ai ouvert mon esprit, si l'intrus était hostile, je pourrai me fondre rapidement. Je ne suis qu'écoute.

--------------------❤--------------------

Jamais faire de mal, jamais abandonner, attendre patiemment dans l'ombre de la bibliothèque de pouvoir vous aider
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une rencontre de mots et d'encre    Lun 30 Déc - 13:06

Je marchais tranquillement vers la bibliothèque, j'avais envie de dessiner dans le calme et comme la bibliothèque était souvent vide j'y aller. J'entrais donc par la porte, et je vis une personne, je ne fis pas attention et l'on resta là longtemps à se regardait, mon carnet à dessin sous mon bras, je portais une robe noir avec une chemise à manches courtes blanches juste en dessous, je portais mes habituelle bottes noires. Finalement je dis:
"Que ce qu'il y a?"
Mon ton était froid, et mon regard aussi, mes mèche noir me tombait sur les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sorcière-Esprit
Messages : 13
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : La bibliotheque
MessageSujet: Re: Une rencontre de mots et d'encre    Mer 1 Jan - 17:51

"Que ce qu'il y a?"

Plongée dans l'écoute des émotions, j'avait les yeux clos. Méfiance. Une voix froide. Feu. Douleur caché comme beaucoup de gens du Refuge. Tristesse. J'envoyais une vague de confiance dans l'air dans l'espoir qu'elle ne me rejette pas. Je suis sortit de derrière l'étagère et j'ai ouvert les yeux. Brune et livide, en robe noire, l'inconnue dardait ses yeux froid qui cachait une blessure sur moi. J'en avait aidé des plus revêche que toi pensais je en souriant. 
"- Que cherche tu pour venir si tard dans la bibliothèque ?" J'accompagnait ces paroles en caressant mentalement ses émotions qui s'entouraient autour de mes mains comme de gros serpents coloré, mais je n'osais pas les changer de peur qu'elle me rejette.

--------------------❤--------------------

Jamais faire de mal, jamais abandonner, attendre patiemment dans l'ombre de la bibliothèque de pouvoir vous aider
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une rencontre de mots et d'encre    Ven 3 Jan - 12:51

"Je cherche du calme, et toi?"
Je la regarder. Elle m’inspirer confiance, c'était étrange. Mais je ne vois pas de quoi elle se mêle, je fais ce que je veux après tout! J'avançais donc vers les livres, juste pour ne pas rester immobile.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sorcière-Esprit
Messages : 13
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : La bibliotheque
MessageSujet: Re: Une rencontre de mots et d'encre    Sam 4 Jan - 22:39



"Je cherche du calme, et toi ?
Je sourit tendrement, et une fois encore, je laisse mon regard courir sur les rayonnages, émerveillée comme si s'était la première fois que je venais passer les nuits dans cette pièce. 
"- C'est ma bibliothèque. " je sourit encore avant de doucement caresser le dos d'un livre, me laissant envahir par son murmure, l'espace d'un instant, apaisée. Je ne pense pas un instant que mes paroles peuvent sembler étrange, possessive, absurde, égoïste... La bibliothèque.
Je murmure, un peu moins fort :" Et je suis sa bibliothécaire..." Une vague de tendresse m'envahit. Je me reprend durement : je touche l'esprit de cette fille, pas question de perdre le contrôle. 
 Je repousse fermement le doux murmure qui m'envahit. J'enlève ma main du livre, à regret. Il faut que je m'occupe de cette fille. Je fais disparaître de mes lèvres mon sourire extatique et j'impose a la bibliothèque - ma bibliothèque comme je me plait a le dire- de laisser mon esprit dénué du murmure. Il se retire, devenant juste un écho, un doux ressac plein d'écume et de brume, au parfum salé et... Je m'égare. Je secoue la tête et tente d'insuffler un peu de confiance au lieu de la méfiance naturelle de cette fille. Je sens mon cœur se serrer. Toujours tant de souffrance... Le murmure du ressac s'accentue, se fait plus tentant, m'ouvre ses bras rempli de lettres. Je refuse cette offre avec peine. Je serre les dents intérieurement. Je ne sais pas quel est la cassure mais elle est pleine de douleur. L'indifférence aussi, et l'irritation suite à ma question. Je pourrait presque entendre ses pensées " non mais de quoi elle se mêle ?!" 
Une sensation de gène maintenant, l'immobilité et le silence lui pèse. Elle vient vers moi, dans le but de prendre un livre. Je regarde d'un œil surprit la rangée qu'elle convoite. Je hausse un sourcil, amusée. 
"-Tu parle couramment le haut-elfique et le runique ainsi que... Je laisse mon esprit parcourir les deux tiers des titres présent et je reprend : la vielle langue des mayas de la planète Solstice ? Et tu apprécie tout particulièrement les vieux traité de cuisine ? Quoi que si tu cherche le calme et que tu fait ces recettes, oui tu auras ton calme, un calme mortel... Si tu arrive a finir la recette avant que ces livres imprégné de flux et de substances...plus ou moins mortel ne te croque un doigt ou deux." J'envoie une pensé vers un vieux volume avachi sous sa couverture de -je pâlie brusquement- non il ne vaut mieux pas y penser : Du sang de Minotaure avec un flux ionique couplé au larmes de sirène ? Vraiment ? 
La voix du livre me répondit malicieusement malgré son grand âge : Et encore ce n'est pas le pire, tu aurait vu la fois ou... Je romps brusquement le contact luttant contre une soudaine envi de vomir. J'avais heureusement réduis le contact d'esprit au minimum, elle ne ressentira pas ce sentiment de dégoût profond accompagné d'une puissante nausée que je ressens a cette instant. Je plaque un sourire sur mon visage, promettant à mon estomac d'aller vomir a la première occasion, mais la, il faut que je m'occupe de... Comment s'appel-t-elle d'ailleurs ? Il va falloir que je ruse pour qu'elle me le dise, j'aurai manipuler ses sentiments en temps normal mais la nausée était bien trop présenté pour que je m'y risque et le murmure aussi. Le murmure de ma bibliothèque que je garde jalousement en moi. 
Possessive ? Moi ? Non ? Et une voix insidieuse en moi qui murmure : Ou peut être que si... 
Je me gifle mentalement. Je m'égare encore. Ce n'est pas le moment... Je lève les yeux au ciel agacé par... Et bien par moi même. Je dépasse des sommets d'absurdité parfois... 
" C'est absurde d'aller chercher le calme dans une bibliothèque. C'est le lieux le plus bavard que je connaisse ! Je lance une petite pique a l'intention de ma bibliothèque : à l'égalité avec une cave quand même... "Le murmure se fait agacé, faussement vexé. Un sourire ravie prend possession de mes  lèvres et une lueur enfantine éclaire mes prunelles. 
Je me rend soudain compte que j'ai pensé a haut voix et je pose encore une question a la demoiselle tout de noir vêtue... Stop ! Un livre est venu se percher sur mon épaule, influençant mes pensées - bon d'accord pas un livre, l'esprit d'un livre-  Bref... 
"Comment t'appelle tu ?" Voilà simple, direct, il y avait toutes les chances qu'elle ne réponde pas, surtout au vu de mon comportement étrange  mais j'espérais quand  même. 



--------------------❤--------------------

Jamais faire de mal, jamais abandonner, attendre patiemment dans l'ombre de la bibliothèque de pouvoir vous aider
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une rencontre de mots et d'encre    Mer 8 Jan - 16:20

"Quoi? Heu... Mon nom est Emily, Emily Strange."
Je prit un livre au hasard, dessus était marqué: "Cent et une façon de cuir les ognons." Avec surprise et géne je reposai le livre, je ne voulais pas lire ça moi! J'avançai donc vers les autres étagère pour arriver devant celle avec les livres d'histoire effrayante. Je pris un livre intituler: "La nuit du pyro vengeur de la mort qui tue." Puis je le regardai, et demanda à mon tour:
"Et toi, c'est comment?"
pourquoi je lui demande alors que je m'en fiche? Bon, peut importe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sorcière-Esprit
Messages : 13
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : La bibliotheque
MessageSujet: Re: Une rencontre de mots et d'encre    Dim 12 Jan - 16:29

"Quoi? Heu... Mon nom est Emily, Emily Strange."

Elle m'avait répondu ! Miracle !

Je fis un sourire, en respirant profondément tout en expliquant à mon estomac que non, il ne pouvait pas me faire vomir sur cette jeune fille et que j'avais autres chose a foutre qu'essayer de raisonner des parte de mon corps. La nausée disparu petit a petit et je me risquait a reconnecter mon esprit avec celui d'Emily. Elle prit un livre, visiblement au hasard, je j'étais un coup d'œil sur la couverture et fus contrarié de voir qu'il était dans notre magnifique (mais chieuse et horrible) langue française. Qu'est ce qu'il foutait la ? Je regardais la tranche du livre avant de reconnaître un voyageur. Vous savez, ce sont ces livres qui voyages d'étagères en étagères, pour des raisons variés et souvent complexe, à moins qu'il ai juste envie de voir un peu de pays. Tout en réfléchissant, je distillais dans l'esprit d'Emily de l'apaisement et de la confiance.  "Cent et une façon de cuir les ognons." Étais un livre extrêmement curieux malgré les apparence et entamais son deuxième tour de bibliothèque. Je percevais clairement la gêne dans l'esprit de la jeune fille bien que moi, je trouvais les événements plutôt amusant. J'envoyais cependant pour la guider et pour ne pas la laisser -la pauvre- dans cette situation une petite impulsion mentale vers les policiers et les histoires d'effroi, classait ensemble tant les deux genres était si -ici tout du moins- délicatement et inextricablement mêlé. Il fallait ce méfier de certain ouvrage, mais, toutefois, comparer au livres de cuisine, ces bouquins était bien inoffensif. 

J'étendit ma conscience dans la bibliothèque, ravi d'avoir un prétexte pour plonger dans l'océan au murmure tentateur de mots et de lettres, ravi de pénétrer au cœur même de ma bibliothèque.  "La nuit du pyro vengeur de la mort qui tue." C'était le nom de l'ouvrage que la jeune fille avait prit. Je fermé les yeux un instant, elle n'avait vraiment pas de chance cette Emily. Je me retirait péniblement des bras envoûtant du murmure et je fis quelque pas vers elle en lui envoyant de la confiance et déjà, en palpant doucement les bords de la faille qu'elle portait en elle. Je sentais son indifférence mais je vis avec satisfaction sa méfiance se réduire un peu. 

"Et toi, c'est comment?"

Je sortit de mes pensés, ravie :

" - Moi c'est Helwa, mais dans cette pièce, de jour ou de nuit, je suis avant tout la Bibliothécaire et je suis au regret de te demander de me donner au plus vite et sans faire de gestes brusque ce livre" j'avais pris un ton calme pour masquer l'inquiétude que j'éprouvais et réduit le contact d'esprit a un mince filet qui disait, désespérément à cette fille de me faire confiance et d'obtempérer sans poser de questions.  



[hrp: Voilou et désolé pour le retard]

--------------------❤--------------------

Jamais faire de mal, jamais abandonner, attendre patiemment dans l'ombre de la bibliothèque de pouvoir vous aider
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une rencontre de mots et d'encre    Dim 12 Jan - 18:56

Quoi?! Cette fille était de plus en plus étrange, c'était le livre que j'avais pris, moi et je ne comptais pas lui saider, quoi que je sentais une légère inquiétude dans sa voix. Soudain, je sentis une vague de confiance m'envahir, c'était quoi cette chose? Cela faisait près d'un ans que je l'avais abandonnée, et non presser de la retrouvais, je m'écarter brusquement de Helwa. Je fermais mes yeux et je me sentis mal, très mal, comme si des millions d'épines me traversaient, mon cœur fit un bond dans ma poitrine, aussi douloureux que ci il avait prit feu.
Je tins le livre serrer contre ma poitrine et je glissais pour me retrouvais à genoux par terre, je courbais le dos comme si un mal de ventre me saisisses. Et des images multiple traversèrent mon esprit, devais-je oui ou non lui faire confiance?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sorcière-Esprit
Messages : 13
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : La bibliotheque
MessageSujet: Re: Une rencontre de mots et d'encre    Dim 12 Jan - 19:47

"-Non, non, non, non, non, non, non ! " Dis-je catastrophée alors qu'elle glissait au sol et, peut être un peu moins grave -quoique peut encore plus grave mais moins urgent- elle venait de se rendre compte qu'elle avait confiance en moi. Elle ne devait pas avoir l'habitude et elle luttait. Je notais pour moi même : ne plus manipuler les esprits dans la bibliothèque, je perds trop facilement le contrôle. Je me concentrais sur le problème actuel. 
"- Non, non, non, non, non, non, non ! Mais pourquoi personne ne m'écoute jamais ! A quoi ça sert que quelqu'un veille vingt quatre heures sur vingt quatre dans cette endroits si les gens ne nous écoute pas bougonnais-je. 
"- Aller, donne moi ce livre !" Fis-je d'une voix autoritaire. 
"- S'il te plait..." 
Elle continua a le garder serré contre sa poitrine tout en glissant a terre. Je ressenti sa souffrance de plein fouet, et au lieu de la rejeter, je l'accueilli en moi en la soulageant un peu. Toute cette douleur... J'ignorais superbement les larmes qui coulaient sur mes joues. J'avais l'habitude, je savais que ce n'était pas ma douleur. Mais ça faisait si mal... Le murmure se fit suave, doux, terriblement doux et tentateur. Je le repoussais. Je dois la sauver
Alors fais en sorte de partager ta douleur avec nos mots
Vous n'aurait pas la force. Je refuse de vous mêlez a ça. Je refuse de vous faire mal. 
Nous aurons la force. 
Non ! 
Très bien, nous respectons ton choix, mais nous somme la, tout près de toi, ne l'oubli pas 
N'ayez crainte, je ne vous oubliraient jamais. 
La bibliothèque caressa doucement mon esprit, me faisant frissonner, et oublier, l'espace d'un instant la douleur. Je ne voulais pas qu'elle parte. 
Partez maintenant ! 
Elle se retira a regret, délicatement. 
Elle fut agité de spasme. Son états se dégradait plus rapidement que je l'avais imaginé. 
"- Allez, fais moi confiance..." 
"- Le livre t'emporte je peux te guider hors de la mais il faut que tu me suive" 
Elle était loin déjà, beaucoup trop loin. Je poussai un juron en qwadaran. 
"- Non, non, non ! " 
Les spasmes s'accentuaient. Ce n'était qu'une question de minutes avant qu'elle ne se consume. C'était de plus en plus douloureux.    
"- Si tu ne m'accorde pas ta conscience, je vais devoir faire quelque chose de grave !" 
J'avançais péniblement vers son corps de plus en plus chaud et je posais le bout de mes doigt sur ses tempes. Je ne pouvais rien faire sans ça confiance. Un esprit n'appartient qu'à soi même, je ne pouvais rien faire sans son accord au risque de la détruire.  
"- Allez... S'il te plait... Il suffit que tu m'acceptes et je te ramène." 
Sinon,- je frémis a l'autre solution - et je décidais que jamais je ne l'appliquerait. Je lui envoyais de l'apaisement et de la douceur, de l'espoir aussi. 
"- Allez... " Suppliait-je

--------------------❤--------------------

Jamais faire de mal, jamais abandonner, attendre patiemment dans l'ombre de la bibliothèque de pouvoir vous aider
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une rencontre de mots et d'encre    Mar 14 Jan - 17:38

Je ne sais pas, je ne veux pas...
Que dois-je faire? Oublier ma carapace qui m'a tant servis? Enlever l'armure qui à tant servis pour es nombreuse joute? Non jamais! Pourquoi c'elle la s’attarder sur mon sort? JE le sentait. Je voulais faire apparaitre des ronces pour qu'elle m'englobe et me protégé mais j n'avais plus la force, je luttait contre cette chose que l'on appelle confiance. Je fut soudain secouer de spasme, des larmes coulèrent doucement sur mes joue pâle...
Non non non! Mais qu'est-ce que tu fais?!
Je finis par avoir chaud, trop chaud, le livre entre mes mains me brûlait, mais pourtant je ne pouvait quitter cette chaleur douloureuse mais pourtant agréable, que faire? Que faire? Je fermer mes yeux sombres, je regardais l'abysse du noir dans ma tête, je ne voulais pas.
Le feu, pourquoi pas? Mourir sous les flammes, c'est beau non?
Quoi?! Mourir? Je me sentis mal, je ne comptais pas mourir, et pourtant quelque chose me le disait, alors je me concentrer sur ma magie, je concentrer tout se pouvoirs que je n'aimait pas, et bientôt des flammes apparurent et brûlèrent le livre, je lâchait le mini brasier et je me levai. Soulageais j’essuie mes larmes avec mes mains, pourquoi j'ai pleurer déjà? Bon peu importe, le livre brulât lentement.
Je baisser la tête, pourquoi ma carapace n'est pas là?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sorcière-Esprit
Messages : 13
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : La bibliotheque
MessageSujet: Re: Une rencontre de mots et d'encre    Mar 14 Jan - 21:53

La chaleur était de plus en plus insoutenable, brûlante et mortelle. Je ne voulais pas utiliser la deuxième solution. Non, surtout pas. Cela ne devait pas être. Il ne fallait pas. Surtout ici, dans une bibliothèque. Et a plus forte raison, MA bibliothèque. J'ai cependant amplifié ma vague de confiance mais la carapace était épaisse. Elle était dans l'esprit de cette fille depuis bien trop longtemps  déjà. Je coupais totalement le contact avec la bibliothèque sans écouter les protestations de cette dernière, et frissonnais en entendant le son du silence résonner dans ma tête. Solitude. Je me sentais faible, je cherchais, inconsciemment le Murmure, mais je me forçais a passer a côté pour ne pas renouer le lien. Encore et encore, je le sentais tout proche de moi mais inaccessible. Je tremblais sous cette torture douce et étouffais un cri de frustration. Je me calmais pourtant rapidement et intensifiait la pression pour briser l'armure de silence et de douleur qui emprisonné le cœur d'Emily. 
"- Allez..." 
Je sentais le feu brûler en elle, des flammes commençais a lécher son corps, et donc le mien, mes mains étant posé sur ses tempes. 
Le feu, dévastateur, partout dans son esprit, insatiable et féroce. Le livre maudit ne pouvais pas ravager encore une âme, je ne le permettrai pas. Quelque qu'en soit les conséquences. 
C'est étrange. Il y avait comme un autre feu en elle. Un feu pur qui réchauffe, qui éclaire, qui étouffais sous le poids du livre enflammé. Une fissure avait commencé a apparaître et j'en profitais pour jeter à travers un seau de joie triste et calme sur l'audace effréné du feu du livre. Je ne pouvais faire que cela pour l'instant tant que la carapace ne sera pas tomber. J'espérais quand même un miracle de ce feu chaud qui brûlait dans le cœur de cette fille.
Sous mes yeux ébahi le livre brûla et Emily fut libéré de son emprise. Mais le plus incroyable, c'était que l'armure avait disparu. Son cœur était libéré de sa propre prison. J'allais enfin pouvoir commencer l'aider, elle allait enfin avoir une chance de voir le mal qui la rongeait apaisé. Elle ne serait plus jamais seule. Maintenant que plus rien ne masquait ce feu qui brûlait en elle, elle brillait, elle diffusait une douce chaleur,  comme les rayons du soleil sur la peau, un soir d'été. Elle luisait comme un phare d'espoir, minuscule lueur au milieu de la tempête de son esprit, mais espoir quand même. J'avais une chance. C'était tellement beau et lumineux... Je retirais mes doigts de sur ses tempes, même si je lui faisait confiance, je n'aimais pas ce lien physique, bien trop fort, et donc douloureux a mon goût. En revanche j'ai plongé avec délice dans le Murmure de ma Bibliothèque. Je suis rester près d'elle tout de même et j'ai tristement regardé le livre au sol, en cendre et noircit. Elle commencé a se réveiller, puis elle se leva. Je mis une main sur son épaule pour la forcer a se rallonger. 
"- Tu. Reste. Là. " fit je d'une voix autoritaire mais en souriant. 
"- Tu ne doit pas être là depuis longtemps, il y a une règle absolue en ces lieux, si le bibliothécaire vous dit de poser un livre, vous vous exécutez sans poser de questions, et surtout, surtout ne prenez jamais les livres marqué d'un point rouge métallique. Mais je vous ai déjà vu ici... Ah ! Tu est la fille au carnet à dessin, qui n'a visiblement aucune notion de l'heure... Ou qui est insomniaque. Ou qui connecte son esprit a MA bibliothèque et qui n'a pas pu s'empêcher d'aller la rejoindre dans la nuit... Je soupirai légèrement et sourit.
"- Bien qu'avec votre esprit de feu, cette possibilité soit peu probable, je vais devoir vous mettre en garde : c'est MA bibliothèque ! Et je suis sa bibliothécaire. Dis je en caressant doucement un livre. 
"- Hum... J'ai toussoté et rougit, vaguement gênée. 
"- Enfin ce n'est pas la l'important, ne me refaite plus jamais ça ! J'ai eue si peur ! Rah... Vous allez tous me rendre folle ! Je lui fit un clin d'œil. 
"- Quoique il est probable que je le soit déjà... " Je laissais un grand sourire amusé étirer mes lèvres. 
Je lui fit comprendre d'une petite impulsion mentale que ma phrase suivante serai sérieuse et sincères, pas une autre pitrerie. 
"- Sinon, je suis la pour t'aider d'accord ?" J'avais dis ça avec une grande douceur, accompagné d'une légère, vraiment légère et douce -presque impalpable - pression mentale. Je ne l'aurai jamais dis si je n'était pas sur qu'elle me faisait, un peu tout du moins, confiance. 
"- Hé mais attend ! " je m'en fut vers le coin qui m'était réservé et ou je passé le jour comme la nuit et je revins quelques instant plus tard, deux couvertures et divers autres objets dans les mains. Je me rassis a ton niveau et te fourrais dans les mains une tablette de chocolat.

--------------------❤--------------------

Jamais faire de mal, jamais abandonner, attendre patiemment dans l'ombre de la bibliothèque de pouvoir vous aider
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une rencontre de mots et d'encre    Mer 15 Jan - 18:01

Je sentis une main se posait sur mon épaule. Je fis un mouvement de recul, je ne voulais pas de sa pitié. Elle me poussa vers le bas. Je me rassit, étourdis par les événement précédent.
Ah! Tu lui obéis?
Non! ne je n'obéis à personne, j'étais juste fatigué. Elle me parla, pourquoi elle voulais que je l'écoute? Moi, je n'avais pas envie, qui qu'elle soit. Directrice, bibliothécaire ou simple enfant, je n'écoute que moi.
"Non! Je suis juste à la recherche de Luna."
Luna, je l'ai complétement oublié! Enfin bref, elle ne doit pas être loin. Helwa, pourquoi veut elle m'aider? Je continuer à la regardais, indifférente et je me levai et lui dit:
"Désolé mais je n'ai en aucun cas besoin d'aide."
Je commencer à partir, mais elle me cria:
"Hé mais attend!"
Elle me glissa une tablette de chocolat, déterminer à retrouver ma carapace, je lui dit froidement:
"Je n'aime pas le chocolat!"
Bien! Tu commence à progresser, tu te mes à mentir!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sorcière-Esprit
Messages : 13
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : La bibliotheque
MessageSujet: Re: Une rencontre de mots et d'encre    Mer 15 Jan - 19:15

Elle luttais contre son envie de me faire confiance. Toute cette douleur... Tout ce feu et ces épines... Je forçais mon visage a rester souriant et impassible. Ce n'étais pas ma douleur et je le savais très bien, mais je la ressentais meurtir mon esprit, je n'avais même pas une ébauche d'armure contre elle, juste l'envie d'aider les gens. Mon esprit grand ouvert enveloppa doucement celui d'Emily. Un câlin mental. La meilleur solution contre la douleur d'après moi. Il donnait force et chaleur, plus encore qu'un "vrai" câlin. 
La douleur de sa vie m'envahie, elle devait être soulagée, inconsciemment de pouvoir partager ce poids avec quelqu'un, même si, j'en étais certaine, elle ne l'admettrait jamais.  
Chut... pensais je à l'attention de la tempête qui grondais dans son cœur, je suis la. 

"Non! Je suis juste à la recherche de Luna."

"- Qui est Luna ? fit je sincèrement curieuse. Je n'avais pas senti de douleur particulière quand elle en a parlé, j'ai donc prit le parie de poser une question. Son armure se réparait lentement. Une armure pour l'instant fragile et constitué d'indifférence mais qui se solidifierait. 
"Désolé mais je n'ai en aucun cas besoin d'aide."

Ben voyons pensais je devant l'énorme mensonge qu'elle se faisait à elle même. 
"- Si. Et puis, pourquoi refuserait tu ? Je ne te ferai aucun mal, tu le sais. Pourquoi te méfie tu de moi ? 
Et cette douleur, tu pense qu'elle se calmera d'elle même ? Pourquoi ? 
"Je n'aime pas le chocolat!"
"- Tu ment, fit je, amusé par sa réaction et en même temps incrédule. 
Et puis de toute façon, il n'est pas questions que tu te lève sans avoir avalé quelque chose, et je te raccompagne a ta chambre." Tout en disant cela, j'avais passé, sans lui demander son avis, une couverture autour des épaules, tout en la forçant a se rassoir. Je lui transmettais des étincelles d'amusement et de paix.

--------------------❤--------------------

Jamais faire de mal, jamais abandonner, attendre patiemment dans l'ombre de la bibliothèque de pouvoir vous aider
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une rencontre de mots et d'encre    Ven 17 Jan - 19:10

Je restais quelques secondes incrédule, puis je me laissai mettre la couverture sur les épaule en grognant légèrement.
"Luna, c'est mon animal de compagnie, c'est aussi mon amie."
Pourquoi tu lui dit tout ça?
Je pris le chocolat et en croquas un bout à contre-coeur, c'était bon, mais je ne voulais pas lui obéir. 
"- Tu ment, fit je, amusé par sa réaction et en même temps incrédule. 
Et puis de toute façon, il n'est pas questions que tu te lève sans avoir avalé quelque chose, et je te raccompagne a ta chambre.
-Non!"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sorcière-Esprit
Messages : 13
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : La bibliotheque
MessageSujet: Re: Une rencontre de mots et d'encre    Sam 18 Jan - 14:50

"Luna, c'est mon animal de compagnie, c'est aussi mon amie."
" Ah ! Et c'est quoi comme animal ? " je souris tout en sentant la lutte intérieur qu'elle menait pour ne pas me faire confiance. J'intensifiais lentement le flux de confiance que j'envoyais dans son cœur, le modulant selon la force des vagues de sa tempêtes d'esprit. Je commençais a l'étourdir de mon babillage, un flux de paroles non interrompu, pour vaincre le silence, une de mes plus grande terreur. J'avais l'habitude de ne pas connaître le silence, je faisait tout pour le fuir, lui et son amie la solitude. Je la vit avec satisfaction mordre dans le chocolat et j'eu dans son esprit la confirmation qu'elle aimait ça.  
Quand je lui exposais le fait que je n'allais pas la lâcher d'une semelle tant que je ne serais pas sur qu'elle irai bien, elle interrompit brusquement mes paroles débitée à cent mot à l'heure. 
"- Non !" 
J'accrochais son regard, tristement. Je sentais sa douleur, une douleur immense, qu'elle ne faisait rien pour guérir et que -malgré ma bibliothèque qui m'entourait de son chaud murmure- je sentais dans tout les recoins de mon âme. Je ne comprenais pas comment elle pouvais refuser mon aide, a sa place, je me serai cramponné a quiconque m'offrait une main sûre. 
"- Pourquoi ne me fait tu donc pas confiance ?" Fis je d'une petite voix. 
"- Pourquoi lutte tu contre quelqu'un qui veut t'aider ?" 
J'essayais de me raccrocher au ressac de la mer de mots, mais la douleur était trop humaine, trop ancré en moi. J'avais au moins la satisfaction que, tant que je souffrirais, Emily s'apaiserait et souffrirait moins.

--------------------❤--------------------

Jamais faire de mal, jamais abandonner, attendre patiemment dans l'ombre de la bibliothèque de pouvoir vous aider
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une rencontre de mots et d'encre    Sam 18 Jan - 16:15

Répond lui, dis lui la vérité.

Je la regardais, mais pour qui elle se prend?! Pour Jesu? Pour Mohamed? Pour Pikachu? Elle pense pouvoir m'aider? Mais elle a pas compris, j'ai pas besoin d'aide. Alors je décidais de lui dire clairement:

"Écoutes, je n'ai pas besoin d'aide, ta confiance, ton soutien et ton aide je ne les veux pas!"

Bien!

Je me levai et rejetai violament la couverture, avec un air impassible, fier et neutre je me dirigeai vers la sortie. J'allais me libérer de cette enquiquineuse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sorcière-Esprit
Messages : 13
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : La bibliotheque
MessageSujet: Re: Une rencontre de mots et d'encre    Sam 18 Jan - 16:47

Son esprit était clairement hostile. Je soupirai profondément. J'avait l'habitude, mais a chaque fois, ça me sidérais, pourquoi les gens ne voulaient ils donc pas d'aide ? Ne voyaient ils pas ? Enfin... 

"Écoutes, je n'ai pas besoin d'aide, ta confiance, ton soutien et ton aide je ne les veux pas!"

"-Pourquoi est tu ici, alors, à ton avis ?" 
Lançais je d'une voix claire, et, légèrement, si légèrement narquoise. Elle se dirigeai vers la sortit. J'hésitais a demander à ma bibliothèque de fermer la porte mais ça allait la faire paniquer. J'ai donc envoyer de puissante ondes qui firent s'effriter la carapace, la prison qu'elle s'était construite autour du cœur, pour mieux pouvoir l'apaiser et pour qu'elle se rende compte qu'elle s'était perdu et qu'elle devait retrouver le chemin. Je fis un pas, mentalement bien sur dans son esprit, et me tint au milieu de la tempête, drainant culpabilité et douleur hors de son esprit, vers le mien, puis je m'effondrais, étourdie contre une étagère et je regardait d'un œil distrait ce qu'elle allait faire en se rendant compte qu'elle n'allait pas si bien que ça, en essayant surtout de  continuer a contenir en moi toute cette furie retenue de colère et de tristesse. Je coupais le lien avec la bibliothèque en craignant de déborder sur elle. Je me retrouvais donc seule. En silence. 
Et me*de...

--------------------❤--------------------

Jamais faire de mal, jamais abandonner, attendre patiemment dans l'ombre de la bibliothèque de pouvoir vous aider
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une rencontre de mots et d'encre    Mer 22 Jan - 14:03

"Parce que je me suis perdu et que je cherche Luna!"
Criai-je finalement, impatiente. Elle voulait m'aider? Soit, elle devait me laisser en paix pour cela. Je sortis de cette bibliothèque, laissant derrière moi sans le savoir un partie de ma douleur qui avait disparu.
C'est le bon choix.
Je me répétais que j'avais bien fait et que je n'avais pas besoin d'aide en sortant de la pièce aux livres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sorcière-Esprit
Messages : 13
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : La bibliotheque
MessageSujet: Re: Une rencontre de mots et d'encre    Mer 22 Jan - 17:06

"Parce que je me suis perdu et que je cherche Luna!"
Tu n'as pas compris, évidemment. Je ne parle pas de la bibliothèque. Je voulais dire, pourquoi est tu ici, dans le Refuge ?  
Je ne répondit pas. Elle partait, déjà me laissant seule avec mon silence et sa douleur. Je suis patiente. J'attendrai le temps qu'il faudra. J'ai tendance à visiter vos rêves la nuit. A cause des traces que je laisse dans les esprit. Et la, j'ai fêlé les grilles de sa prison. Elle se briseront un jour, et elle sera libre. En attendant, je l'aiderai. Je pleurais. Sa douleur était grande et j'étais lasse de faire ça, encore et encore, souffrir en silence, sans jamais un merci, jamais un sourire. Je guérit puis on s'en va vers l'avant, vers une vie libre, mais je reste derrière, passeur des âmes. Je me tint droite, le plus longtemps possible, en vacillant. Quand je m'effondrerai, la bibliothèque me recouvrira de son murmure doux, chaud, suave, voluptueux et apaisant.

--------------------❤--------------------

Jamais faire de mal, jamais abandonner, attendre patiemment dans l'ombre de la bibliothèque de pouvoir vous aider
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une rencontre de mots et d'encre    

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre de mots et d'encre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'histoire en quatre mots
» Des mots (à deux)
» Au delà des mots...
» les mots par joelle
» Ces mots étranges, venus d'ailleurs ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hinan Shigiku :: Poubelle non-puante :: >>Archives :: RPs terminés/abandonnés-
Sauter vers: