Refuge pour corps et âmes perdus
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (libre) Un matin encor si jeune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Un matin encor si jeune   Dim 28 Avr - 16:16

Je ne sens plus beaucoup mon corps maintenant. Mon corps de rêve... Bouhouh. Non je ne pleure pas, ce n'est pas vrai ! En réalité, même si je le voulais, je ne pourrais pas. C'est fou, mais la douleur est un peu passé maintenant. Je la ressens toujours, mais d'une curieuse manière je m'y suis habitué. Elle me fait toujours mal, et mon coeur bat toujours aussi fort, mais je suis moins inquiet. Je me dis que si je dois mourir, et bien je rejoindrais ma famille et mes proches de ma vie d'avant, quand j'habitais encore dans ce trou paumé quelque part dans la montagne. Mais je n'ai pas mle temps de faire quoi que ça soit, que je sens une présence qui se rapproche. C'est bonbon Rose ! Elle vient m'achever, sûrement. Mais elle me surprend en me touchant la main - bon, on voit qu'elle hésite, comme si j'allais lui sauter à la gorge - et elle m'amène finalement sous un arbre, où l'air est frais et bon. Elle me pose sur un lit de Glace qu'elle renouvelle sans cesse, et au contact de mon élément je me sens tout de suite mieux. Comme apaisé. Elle me dit que je ne peux mourir que par ses mains, et j'ai subitement envie de rire. Oh mais, attendez ! Je ris bel et bien à voix haute ! Stupéfait, j'essaye de bouger mes mains. C'est un succès. D'un bond, je me lève et je commence à crier mon bonheur au monde entier. Je suis pas mort !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Un matin encor si jeune   Dim 28 Avr - 16:31

Lina renouvela la glace a chaque fonte et s’était assise a coté du
corps que ne réagissait pas vraiment se surprenant même a s’inquiété pour celui
qu’elle méprisait … Lorsqu’elle lui dit qu’il n’avait le droit de mourir de ses
mains, elle entendit un bruit… il … il riait alors s’était une blague
impossible !






Ses yeux s’ouvrirent ronds et elle l’observa bouger et se lever
devant elle criant sa joie d’être encor en vie, il semblait ravi et plein de
vie alors qu’a peine quelques secondes au part avant il avait frôlé la mort, il
s’était même mis a rire alors qu’elle s’était réellement soucier de son sort






*mais qu’elle idiote je me suis encor fait avoir !*





Lina restait assise a terre à l’observer pendent qu’il criait
toute sa joie de s’en être tiré
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Un matin encor si jeune   Dim 28 Avr - 16:35

J'en ai les larmes aux yeux. Dites ce que vous voulez, mais frôler la mort c'est traumatisant. Une fois la joie passée d'être encore zn vie, je suis tout tremblotant. Est-ce parce que j'ai trop crié ? Non,non. Je m'adosse à un arbre, et je me laisser glisser le long de ce dernier. Lorsque je touche le sol, je suis en train de pleurer. Je ne sais pas ce qui m'arrive, mais d'un coup, j'ai un gros blues. Comme tout à l'heure. Est-ce que je vais être paralysé une deuxième fois ? Dans un frisson, je vois le visage de ma mère, souriante et heureuse. Elle se penche vers moi, et d'une main fantomatique elle me touche la joue. Je me ne regarde même pas cette main aimée, je suis bien trop occupé à pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Un matin encor si jeune   Dim 28 Avr - 16:59

Lina
observait silencieuse le comportement du grand blesser a peines quelques
minutes plus tôt a l’article de la mort, il semblait en pleine forme et heureux
elle eu un sourire rassurée.






*
plus aucune raison de s’en faire … minute … mais je n’ai aucune raison de m’en
faire qu’es ce qu’y me prend je n’ai de toute façon aucune raison de m’en faire !*






D’un
coup sans prévenir, il vacilla sur chuta se laissant glisser le long d’un tronc
d’arbre, la démone au trop grand cœur, s’approchât rapidement et put constater
un fait plutôt étrange, il … il était entrain de pleure, pour dieux sais quel
raison, il pleurait a chaude larmes.






Au
bout d’une longue minute de réflexion, elle s’agenouilla face a lui et (avec
toujours une grande hésitation) glissa pris l’une de ses main chassant de l’autre
les larmes qui perlaient sur les joues du jeune homme, soucieuse de lui rendre
sa bonne humeur (et son coté agacent même si pour celui la elle préférait qu’il
reste endormie) elle lui dit avec un joli sourire






-si
c’est vivre qui te met dans cet état je peu toujours changer sa ?!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Un matin encor si jeune   Dim 28 Avr - 18:16

Ma mère est alors rejointe par mon frère, et je ne peux supporter leur visage heureux et souriants. Je commence à frissonner. Ils me manquent tellement ! Cependant c'est pas vraiment une raison pour pleurer comme une fille.. Une fillette de bas étage, de surcroît. Je sens alors une main qui se glisse dans la mienne, et une autre main qui m'essuie mes larmes. Qui peut bien faire ça ? J'entrouvre mes yeux et j'aperçois le bonbon rose. Que fait-elle donc ?

Si c'est vivre qui te met dans cet état je peux toujours arranger ça ?

À travers de mes larmes, n'éclate de rire. Oui, la fille aux cheveux roses a un humour, décidément. Mais je crois que je suis mort, déjà. Parce qu'en plus d'avoir une apparation du passé, voilà qu'elle me fait joli sourire ! Suis-je au paradis ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Un matin encor si jeune   Dim 28 Avr - 18:42

Lina faisait toujours son beau sourire
et fut surprise de le voir rire et pleuré a la fois, elle se mit à rire avant
de réalisé (enfin) qu’elle n’avait pas lâché sa main se qu’elle fit
instantanément en se redressant






-bon au moins tu vas bien …
*changement de sujet*






Elle posât une main sur sa hanche et l’autre
sur sa tête et poussât un profond soupir avant de s’accroupir de nouveau et de
lui maintenir le visage de sorte qu’il la regarde et c’est avec un grand
sourire et une voix très calme qu’elle lui dit






-si un jour tu recommence je te tue et
je n’hésiterais pas une seule seconde !






Elle lâchât ensuite prise et se dressât
pour regarder le soleil qui filtrait entre les feuilles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Un matin encor si jeune   Lun 29 Avr - 18:47

Brusquement, la bonbon me lâche la main, et se redresse. Elle a comme une sorte de sourire rassuré. Oui, une sorte. Parce qu'elle ne sourit pas, mais c'est tout comme pour moi. Puis elle pose une main sur sa hanche, et l'autre sur sa tête avant d'avoir un grand soupir. Un peu langoureux, peut-être ? Puis elle s'accroupit de nouveau devant moi, et avec un sourire - un vrai sourire, cette fois, qui fait trois fois le tour de sa tête - elle me dit d'une voix posée qu'elle me tuera la prochaine que je recommence. Parce qu'elle croit peut-être que ça m'amuse, moi ? Que mes larmes sont fausses ? Je plisse mes yeux, méfiant. Alors qu'elle me lâche finalement et tente d'apercevoir les maigres rayons du Soleil, je me redresse et je n'essuie pas mes larmes. Pourquoi se cacher de quelque chose qui fait parti de nous ? Je me place de façon à faire face au bonbon, et je la regarde durement.

Connais-tu seulement quelque chose à la tristesse de prendre nos amours ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Un matin encor si jeune   Lun 29 Avr - 19:16

L’oiseau qui finalement avait survécu se plaça face a Lina, il essuya ses yeux en chassant les dernières larmes qui y perlaient encore et pris un aire fâcher qui fit rire l’hybride

-Connais-tu seulement quelque chose à la tristesse de perdre nos amours ?

Le joli sourire qui avait trônais sur ses lèvres chuta a une vitesse étonnante et ses yeux perdirent toute joie, revinrent a sa mémoire les souvenir de la découverte de ses parents … des corps sur la plaine des carnages … comme si elle était capable d’oublier sa ! Il ne la connaissait absolument pas et n’avait en aucun cas le droit de la jugé encore moins sur se sujet. Lina déploya ses ailes et le bouscula pour s’en retourner sur le toit se maudissant presque de l’avoir sauver

-Tu sais quoi va te faire voir…

Sur ses mots prononcer avec énormément de mépris, elle pris son envol et s'en retourna sur le toit qu'elle regrettait déjà d'avoir quitter... cet idiot franchement qu'elle question idiote, le meilleur moyen de blesser quelqu'un lui parler de son passé, même elle ne se serait pas permis et il l'énervait profondément encore une fois ... A croire qu'il avait vraiment un don pour sa
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Un matin encor si jeune   Mar 30 Avr - 15:39

Quelle est donc cette idiote ? Réconforter les gens en disant qu'on va les tuer, alors qu'il pleure les amours perdus. Ne connait-elle donc rien à ce sentiment qui peut s'exprimer par bien des biais ? J'aime ma mère, j'aime mon frère. Tout les deux de la même façon. Mais ce n'est pas la même lorsque je suis avec une fille. L'amour est différent pour tous, et chacun porte un amour unique à ses proches. N'a-t-elle donc aucune idée de ce que cela peut peut être ? Est-elle si ignorante que cela ? Cela signifierait donc que je me suis trompé sur son compte. Moi qui la croyais un peu intelligente... Alors qu'elle me dit d'aller me faire voir, je ne réponds rien, restant sur place. Pourquoi me ferais-je voir ? J'aime que les gens m'admirent - surtout les filles - et je n'ai jamais aimé cette expression. En quoi est-elle une critique ? Alors en plus d'être bête, elle utilise de mauvais mots ou à des problèmes pour choisir avec soin ce qu'elle dit. Pauvre petite, son cas doit être des plus sérieux. Je vais donc m'asseoir contre un arbre, et je ferme les yeux. Je revois mon frère. Et étrangement, j'ai comme une conversation avec lui. À moins que ça ne soit mon imagination ? Il me dit que je suis trop brutal, trop sans coeur. Alors je décide de changer, si ce n'est que pour lui faire plaisir. Le visage de ma mère réapparait à côté du sien, et elle me sourit avec tendresse et satisfaction.

[ HRP : Désolée, c'est mon dernier message ici. Je n'ai pas le temps pour 2 RP. ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Un matin encor si jeune   Jeu 9 Mai - 13:19

L'air libre ... Les zones aérées sont parfois déroutantes. Elle nous offre liberté et tranquillité à la fois. En gros, que demander de plus ? Mais bon, ça ne m'aide pas vraiment. Si je voulais, je pouvais très bien me créer un petit espace douillet pendant quelques temps avec mes illusions, mais non. Pourquoi ? Gaspillage d'énergie, en plus de cette éternelle solitude. Ah mais ... Pourquoi ne pas créer des personnes de toutes pièces, aussi ? Non, cela n'aurait aucun intérêt. Ce ne sont pas de vrais personnes, mais des illusions ... On ne peut pas tuer le temps avec ça uniquement. Après tout, je connais mon pouvoir mieux que quiconque, non ? Ce serait un autre paradoxe si un inconnu le connaîtrait encore plus que moi. Mais bon, paradoxe tout ça ... Je suis encore en train de me casser la tête à réfléchir bêtement. Quoi de plus stupide, franchement ? À part les vidéos soi-disant comiques où l'on voit juste un chat faire le pitre ... Il n'y a rien d'autre de plus stupide que ce je suis en train de faire. Je devrais plutôt perdre mon temps à chercher un lieu de repos, où je suis sûre que l'on ne viendra pas me déranger pour des broutilles.

Et sur le coup, j'avais eu un éclair de génie. Pourquoi chercher loin ? La réponse était tout en haut du bâtiment principal, le toit plus précisément. Après tout, qui se rendait sur le toit pour observer les nuages, de nos jours ? On voyait peut-être ça dans les films ou dans les mangas, mais dans la vie réelle, tu as juste une personne sur mille qui fait ça. Il y avait donc peu de chance que je tombe sur quelqu'un. Résultat, le toit allait être mon domaine privé pour quelques temps. La première personne qui me dérange ne s'en sortira pas si facilement, croyez moi ... Je déteste être dérangée alors que je peux me reposer tranquillement. Mais bon, comme dit plus tôt, il y avait peu de chance que je sois dérangée, et c'est pour cela que c'était l'endroit parfait. Le seul inconvénient dans tout ça était qu'il fallait passer par de longs escaliers. Ah la la ... Si seulement j'avais la capacité de voler en claquant des doigts, j'y serai beaucoup plus rapidement qu'à pied. Mais bon, c'est la dure loi de ce monde, on ne peut malheureusement pas tout avoir. Mais il fallait que je m'en réjouisse. Oui, car pour aujourd'hui seulement, j'allais sûrement avoir le toit pour moi toute seule ...

Finalement, cette prévision ne fut que vaine espérance. Pourquoi ? Je vais vous le dire. Je continuais de grimper les marches une à une, puis je poussais la porte qui donnait accès sur le toit. Et là, qu'est-ce que je voyais ? Une femme aux cheveux roses qui était déjà présente ici. Quelle poisse ... Une observatrice de nuage ? Une rêveuse ? En attente d'un rendez-vous ? Je ne sais pas ce qu'elle faisait là, mais l'idée de partager cet endroit ne me convenait que très peu ... D'habitude, de la compagnie ne me tuait pas plus que ça, mais là, c'était différent. Pour une fois que je m'attachais à la solitude pour de longues minutes, il fallait que quelqu'un m'en sépare et prenne sa place. Que c'était malheureux ... Il ne me restait plus qu'à négocier pour avoir cet endroit à moi toute seule.

« Quelle belle vue ... Et elle serait encore mieux si elle n'était pas partagée entre deux regards. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Un matin encor si jeune   Jeu 9 Mai - 13:41

enfin de retour sur le toit qu'elle regrettait d'avoir quitter pour ce garçon indigne de l'aide apporté, elle aurait du le laisser mourir sur le toit et pousser le cadavre pour libéré l'espace (bonne humeur), quel arrogeant comment osait il lui parlé de sentiment alors qu'il ne savait rien d'elle, comme si elle ne connaissait pas la douleur de perdre ses proche cette déchirure pure et simple de la personne qui embrume les pensée jusqu'à les faire distraitement purement et simplement, se mec était un idiot qui se prenais pour quelqu'un d'intelligent...

La belle leva la tête vers le ciel et ferma les yeux, puisqu'elle avait raté son précieux lever de soleil pour un idiot, autant profiter de cette journée encore si jeune pour se reposer avant de retourner dans sa chambre pour se faire littéralement snobé par son colocataire ... décidément, les raisons de sa venue en ses lieux lui semblais lointaines, de plus en plus lointaines, a quoi bon s'éloigné de se qu'il lui restait de famille pour trouver la paix et la sérénité puisque tout se qu'elle trouvait ici s'était la solitude et le silence si lourd de mots.

Alors même qu'elle restait assise au bord du toit, Lina gardait les yeux fermé profitant de la légere brise qui flottait en cette délicate saison et qui portait jusqu’à elle le parfum des fleures de jardin de l'établissement. Le calme et sérénité qu'elle avait enfin retrouver furent vite troublé par l'arriver d'une nouvelle intruse sur son domaine de repos

« Quelle belle vue ... Et elle serait encore mieux si elle n'était pas partagée entre deux regards. »

-Je suis bien d'accord, la sortie est la même que l'entré libre a toi de partir
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Un matin encor si jeune   Jeu 9 Mai - 14:21

Et bien, on dirait que je ne vais finalement pas m'ennuyer aujourd'hui. Ça, c'était un bon point. Mais à toute bonne chose, il y en a forcément une mauvaise qui est cachée. En outre, dans ce cas là, c'est que je n'allais pas être seule, en effet ... La femme aux cheveux roses bonbon ne semblait pas prête à quitter cet endroit. Mais malheureusement pour elle, moi non plus je ne comptais plus partir. Certes, elle était peut-être là depuis longtemps que moi, mais seul celui ou celle qui le mérite reste. Et croyez moi, je comptais tout faire pour mériter cette place plus qu'elle. Ce n'était pas une seule femme qui allait m'empêcher de faire ce que je voulais. Personne ne me privera de ma liberté, j'en fais le serment.

« L'invité doit être traité de bonne grâce. Peu importe qui que tu sois, tu te dois de connaître cette logique. »

Puis je soupirais, en fermant la porte du toit et en restant dos à celle-ci, comme pour me préparer un bloquer un futur gêneur. Après tout, je n'ai pas envie que quelqu'un retourne ma logique contre moi. Et puis tant pis si quelqu'un d'autre veut venir ... Cet endroit est désormais réservé en tant que propriété privée. D'ailleurs, je devrais peut-être même y faire installer un panneau qui l'indique, histoire que des imprudents ne viennent pas salir cet endroit. Mais bon, avant de penser à ça, il fallait que je trouve un moyen de déloger cette fille. Elle ne semblait pas prête à quitter ces lieux, tout comme moi. Et si au final personne ne les quittait ? Dommage, je devrais me contenter de cette compagnie ... Non ! Je ne vais pas me résoudre à ça, je trouverai bien un moyen pour la faire partir d'ici malgré tout. Mais ça allait être dur ... Je ne comptais pas en venir aux actes, j'avais seulement envie de me reposer. Seuls les mots devront suffire ...

Mais pour l'instant, je n'avais aucune réponse. Soit elle n'avait rien à dire, et c'était bien mieux comme ça. Mais personnellement, ça m'étonnerait fortement. Ou soit j'ai une très mauvaise notion du temps et quelques secondes sont passées, seulement. Oui, ça devait plutôt être ça. Je n'ai jamais été douée pour mesurer le temps sans outil. Par exemple, quand je crois manger pendant dix minutes, une heure est en fait passée ... C'est fou comme c'est chronophage de manger, en même temps ! Mais bon, passons. Je n'étais pas ici pour penser gastronomie, mais pour déloger une gêne. Gêne qui persistait, en passant. Elle était peut-être même presque aussi bornée que moi, voire plus si ça se trouve. Je sais pas, je ne la connais pas trop ... Mais d'après le peu que j'ai pu voir d'elle, soit elle est antipathique, soit elle est de mauvaise humeur. Qu'importe. Qu'elle soit furax ou pas, elle ne sait pas de quoi je suis capable. En fin de compte, nous sommes donc sur une sorte d'égalité ... Personne ne comptait partir et personne n'en savait énormément sur l'autre. Que faire dans ce cas là ? Je comptais juste attendre une réaction de sa part pour l'analyser ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Un matin encor si jeune   Jeu 9 Mai - 14:39

« L'invité doit être traité de bonne grâce. Peu importe qui que tu sois, tu te dois de connaître cette logique. »

Cette affirmation tira a Lina un rire cristallin mais tout de même moqueur, elle ne deignat même pas observer cette intruse qui se croyait a sa place en essayant de déloger ceux qui se trouve déjà a la leurs, quel manque de logique elle pouvait avoir cette demoiselle, le principe d'une invité c'et qu'elle a été inviter hors se n'était pas son cas et elle lui sortait des préceptes de politesses élémentaire en espérant que cela passerait pour acquis, Lina n'était pas vraiment une fan de ses préceptes mais elle les connaissait et en connaissait aussi parfaitement les failles quel prétention, se croire supérieure sans même connaitre son future adversaire est une preuve de jeunesse mais l'age donne l’expérience et le manque de savoir de cette jeunette amusait Lina lui laissant échappé le rire mentionné plus tôt.

-qui t'as invité sur se toit ?

Quelques mots qu'elle savait parfaitement logique et impossible a contrecarré et oui mademoiselle le principe d'une inviter c'est d’être inviter alors que quelqu'un qui s'invite seul a un endroit ou il n'est pas désiré est considéré comme un intrus et n'importe qui capable de comprendre les préceptes de la politesse aurait aussi compris cette réponse, si s'était une bataille verballe que désirait la jeune effrontée c'est exactement ce qu'elle aurait, Lina n'était pas d'humeur a se qu'on vienne la provoqué.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Un matin encor si jeune   Jeu 9 Mai - 14:58

Ah ah ! Je vois maintenant un peu le genre de personne que j'ai en face de moi ... Cette personne n'a pas l'air d'être stupide, au contraire. Cela corsait les choses mais ça les rendait aussi plus intéressantes. Une bataille gagnée d'avance n'est pas une vraie bataille, mais un assaut à sens unique. Et selon moi, mieux vaut avoir affaire à la difficulté intéressante plutôt qu'à la facilité ennuyante. Au moins, cette petite guerre de mots aura eu le bon côté de tuer le temps, pour quelques minutes en tout cas ... Mais bon, c'est déjà ça de gagné, en plus d'une rencontre particulièrement intéressante. Cette fille la, elle savait mesurer ses mots. Mais qu'elle ne se voit pas déjà victorieuse d'avance, car j'ai toujours quelque chose à redire ...

« Certainement pas toi, dans tous les cas. Mais qui te dit que je n'ai pas reçue d'invitation ? »

Bon, là il fallait avouer que je mentais un peu. Mais elle, elle ne le savait pas ... Surtout qu'elle n'allait peut-être pas en douter avec ce qui allait se passer. Et oui, je venais de calculer un plan, là, maintenant ... Et la première étape fut ce bruit, celui d'une main contre la porte. Je m'écartais alors de cette dernière et laissait place à un jeune homme roux et assez grand, au physique plutôt attirant. C'était une illusion. Mais ça, elle ne pouvait pas le savoir, elle pouvait le voir, l'entendre et le toucher comme une personne normale ... De plus, son apparence était basée sur une de mes victimes que j'avais faite avant d'arriver ici. Je lui avais bu son sang jusqu'à la mort ...

« C'est lui qui m'a invitée. Et on peut en dire de même sur le fait que je l'ai aussi invité. C'est un rendez-vous. »

Rendez-vous certes, mais totalement fictif. De un, je n'ai pas d'intérêt particulier pour l'amour. Et de deux, il me fallait bien quelque chose pour contrecarrer son argument qui semblait imparable à première vue. Mais si l'on cherche bien, il y a toujours une solution. Et cette solution là m'avait apporté quelques arguments en plus de ça. Que demander de plus ? Mais surtout, comment allait-elle réagir face à ça ?

« Tu as tout contre toi. Le nombre, les sentiments, la logique ... Que comptes-tu faire ? Avec une once de politesse et de sentiments en toi, tu pourrais comprendre. »

Quoi, aussi une once de sentiments ? Et dire que c'était moi qui avait prononcé ces mots, moi qui n'en avait presque aucun ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Un matin encor si jeune   Jeu 9 Mai - 15:19

« Certainement pas toi, dans tous les cas. Mais qui te dit que je n'ai pas reçue d'invitation ? »

-mon instinct tu apprendras un jour en grandissant

Lina s'amusait bien, elle fini par tourner la tête vers la demoiselle et vit la porte s’ouvrir sur quelqu'un, un jeune homme asse étrange, elle n'avait pas senti sa présence avant qu'il touche la poignée et pourtant il faisait tout pour être remarqué depuis son arriver de plus son odeur ne correspondait pas a son image, elle observât quelque seconde le nouvel arrivant réfléchissant a se que pouvait bien être cet être

« C'est lui qui m'a invitée. Et on peut en dire de même sur le fait que je l'ai aussi invité. C'est un rendez-vous. »

impossible, premièrement se jeune homme était un parfait inconnu et s'il était arriver en même temps que cette étrangere, sa présence ne serait pas passé inaperçue non plus les filles en aurait parlé puisqu'il avait un physique avantageux

« Tu as tout contre toi. Le nombre, les sentiments, la logique ... Que comptes-tu faire ? Avec une once de politesse et de sentiments en toi, tu pourrais comprendre. »

"Tilt" Cet etre si patuculier ne pouvait tout simplement pas exister, il n'y avait pas d'autres explication alors lui revint en mémoire et quitta ses lèvres

-qui vas tu croire moi ou tes yeux traites

Sur ses mots, elle congela complètement le jeune homme jusqu'au dernier cheveux, au pire elle serait une démone qui a tuer quelqu'un au mieux, elle avait raison de suivre son instinct

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Un matin encor si jeune   Jeu 9 Mai - 16:27

Pff, alors elle suivait son instinct ... Que c'est malheureux. À moins de posséder un sixième sens, l'instinct ne se révèle pas toujours être la meilleure alternative, loin de là. Et surtout, il ne faut pas jouer avec les illusions par ce moyen, c'est très mauvais ... Mais bon, elle m'intéressait cette fille. Bien que l'instinct n'était pas à 100% fiable, elle lui faisait confiance aveuglement ... Cela causera peut-être sa perte un jour, qui sait ... Mais pour le moment, elle semblait sûre d'elle, et confiante en son fameux instinct. Et sur ce coup là, elle avait raison. Bon et bien ... Tant pis pour cet homme de "rêve" comme on dirait. Il était faux, mais maintenant j'en sais un peu plus sur ce que cette fille peut faire. Elle peut manier la glace comme bon lui semble, d'après le peu que j'ai vu.

« Tu n'as pas peur de tuer, on dirait bien ... Mais qu'à cela ne tienne. Je n'y tenais pas particulièrement, à cet être ... »

Je claquais ensuite des doigts, ce qui fit disparaître le faux en laissant uniquement le bloc de glace dans lequel était prise l'illusion. Maintenant, elle avait peut-être une petite idée de ce que je savais faire, certes ... Mais bon. Je n'avais rien à perdre là-dedans. Surtout que je ne comptais pas tellement me battre avec elle. Reste à voir si elle tiendra le coup sans s'énerver. Je ne la connais pas encore assez pour prévoir ses réactions à l'avance, mais bon ... J'espérais tout de même qu'elle ne comptait pas en venir à la violence direct. À vrai dire, je ne suis pas particulière faite pour les affrontements de ce genre. Je suis plutôt celle qui agit dans l'ombre, moi ... Enfin bref. Maintenant, il fallait que je trouve quelque chose pour ne pas laisser un vide ... Enfin, c'était surtout pour rester ici. Elle pouvait dire ou faire ce qu'il voulait, je ne bougerai pas d'ici !

« Tu n'as vraiment pas de pitié, toi. Cela ne m'étonnerait même pas que tu sois recherchée des autorités pour meurtres. Soit, passons. Sache que je ne compte pas partir d'ici ... Et toi non plus apparemment. Je ne sais pas si tu comptes également tourner en rond, mais c'est bien parti pour ... »

Non, je en cherchais pas à m'arrêter en plein élan. C'était plutôt une sorte de test, voir si elle avait un minimum de raison en elle. C'est bizarre oui, mais bon ... Tous les moyens sont bons pour en savoir plus sur les autres !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Un matin encor si jeune   Jeu 9 Mai - 21:40

« Tu n'as pas peur de tuer, on dirait bien ... Mais qu'à cela ne tienne. Je n'y tenais pas particulièrement, à cet être ... »

-je suis un démon , tuer c'est ma nature alors me sort pas tes mensonges sa sert a rien mis a part a me saouler.

Elle avait donc eu une bonne intuition, tant mieux, bien qu'elle soit de mauvaise humeur, elle n'était pas forcément intéresser par le meurtre de quelqu'un jusqu'ici. Le fait que sa camarade face disparaître son petit joujou lui plus, elle avait beau savoir qu'il n'était qu'une illusion le voir pris dans la glace ne lui plaisait pas vraiment et puis franchement faut être malade pour se créer un mec en illusion juste pour faire partir quelqu'un d'un lieux qu'on veux a soi.

« Tu n'as vraiment pas de pitié, toi. Cela ne m'étonnerait même pas que tu sois recherchée des autorités pour meurtres. Soit, passons. Sache que je ne compte pas partir d'ici ... Et toi non plus apparemment. Je ne sais pas si tu comptes également tourner en rond, mais c'est bien parti pour ...»

-pitié ? connais pas !

Évidemment, elle n'en pensait pas un mot, elle ne faisait que trop souvent preuve de pitié et encore une fois a cet instant ou n'importe quel démon se serait contenté de tuer cette imprudente et de lui poser les questions et conditions après.

Libre a toi d'abandonné moi je ne quitterais pas cet endroit ou je te le signale je trône en reine depuis se matin....libre a toi de te le recréer via tes illusions ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Un matin encor si jeune   Ven 10 Mai - 21:56

Alors ça, c'était plutôt comique. Non, ironiquement. J'en restais encore dubitative ... Elle ne connaissait pas la pitié ? Théoriquement c'est impossible, elle a obligatoirement fait preuve d'un seule acte de pitié - même involontaire - dans sa vie. Alors finalement, je n'étais pas la seule à mentir, dans tout ça. Oh et puis, ce n'est pas plus mal comme ça. Mieux vaut être deux dans le même panier. Et puis au final, mentir n'est pas une si mauvaise chose. Imaginez un peu votre vie si vous n'auriez jamais menti. Qui sait, vous seriez peut-être même à la rue ! Mais bon, je m'en fichais un peu, de vos vies. Ce qui compte, c'est le fait que je dois absolument être seule sur ce toit. Pourquoi ? Je n'en ai pas la moindre idée. C'est une irrésistible envie à laquelle je ne peux pas résister. "Le cerveau a ses raisons que le cœur ne comprend pas." comme je dis. Et oui, ce n'est pas le bon proverbe, c'est pour cela que c'est le mien celui-là. Enfin bref ... Là n'était pas le sujet.

« Il semble que moi aussi j'ai mentionné le fait que je ne quitterai pas les lieux ... De plus, la sensation offerte par une illusion n'est pas la même que celle offerte par la réalité. Dans ce domaine, j'en saurai toujours plus que toi, je crois. »

Mais après ces paroles, j'avais quand même un doute. Et si il lui fallait une preuve pour ça ? Même si elle n'en avait pas besoin, je comptais tout de même lui en offrir une, avec une petite dose de sarcasme en plus de ça. Et oui, c'est ça l'art d'être désagréable en toutes circonstances ... Je claquais alors des doigts, quand un seau rempli d'eau froide apparut au dessus de la tête de la jeune femme. Puis il se renversa sur cette dernière. Bien entendu, ce n'était qu'une illusion.

« Bien que j'aurai aimé te faire subir la même chose en réel, je pense que tu connais cette sensation lorsqu'elle est réelle. Tu n'es pas mouillée, tu n'as pas froid, tu n'en ressortiras qu'avec des frissons au mieux. Je pense que ton fabuleux instinct a dû le remarquer, n'est-ce pas ? »

Et voilà, ça c'était fait. Au moins, ça avait le don d'être assez amusant deux secondes. D'ailleurs, j'aurai même pu faire plus gros ... Enfin, il faut que je fasse attention à ne pas briser ses nerfs non plus. Après tout, je ne sais pas de quoi cette femme est capable quand elle se retrouve dans cet état. Mieux vaut donc que je poursuive mon analyse ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Un matin encor si jeune   Ven 10 Mai - 22:30

« Il semble que moi aussi j'ai mentionné le fait que je ne quitterai pas les lieux ... De plus, la sensation offerte par une illusion n'est pas la même que celle offerte par la réalité. Dans ce domaine, j'en saurai toujours plus que toi, je crois. »

-je n'ai jamais prétendu connaitre tes dons tu t'avance beaucoup jeune fille

Lina senti se versé sur elle un liquide fictif qui se voulait certainement froid étant donné qu'elle ne senti que l'impression d’être mouiller et aucune chaleur dans l’illusion de la demoiselle, elle se contentat de rester la sans vraiment bouger. Sa commençait a faire beaucoup pour un jour encore bien trop jeune, d'abord d'ignorance la plus totale ensuite le lourdingue, ses bras trop serré et ses mots trop idiots et maintenant la gamine au illusions sa commençait a chauffer les oreilles de Lina... Sur ses joues, on pouvait voir un rouge de plus en plus fort et a mesure que celui ci augmentait s'était la température qui baissait

« Bien que j'aurai aimé te faire subir la même chose en réel, je pense que tu connais cette sensation lorsqu'elle est réelle. Tu n'es pas mouillée, tu n'as pas froid, tu n'en ressortiras qu'avec des frissons au mieux. Je pense que ton fabuleux instinct a dû le remarquer, n'est-ce pas ? »

Le sol se couvrit de glace bloquant dans deux cube les pied de la vampire et les crocs de l'hybride pointèrent leurs nez, elle était en colère et l'arrogance de la jeunesse commençait a se faire trop lourde, les nerf de la demoiselle avait déjà beaucoup supporté y compris la position de faiblesse alors pas question de le laisser enquiquiner par une petite demoiselle arrogante.

-si ton eau avait été réelle, a l'heure qu'il est tu ne serais plus petite alors un conseil arrête toi avant que je me fâche vraiment
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Un matin encor si jeune   Ven 10 Mai - 23:10

L'air, il se refroidissait progressivement. Et vu la vitesse à laquelle ce phénomène se produisait, il n'avait rien de naturel. Tout était basé sur ce résultat, c'était cette femme qui - visiblement - commençait à devenir de moins en moins calme. Une perte de sang froid, pour un utilisateur de la glace ? Encore quelque chose de contradictoire en ce monde. Monde qui, en passant, est assez mal foutu. Rien n'est logique dans ce dernier, tout n'est qu'éphémère. À quoi cela sert-il, au final ? Ce n'est qu'une planète où la vie règne, mais vie qui va s'éteindre à petits feux jusqu'à finalement disparaître. Tel était également le principe des illusions, en quelques sortes. Elles consistaient à détruire mentalement la personne, pour qu'elle se désintègre d'elle-même. Bien sûr, ceci est l'utilisation la plus drastique ... On peut également utiliser les illusions pour créer des rêves, des cauchemars, et bien d'autres. Il n'y a rien que les illusions ne peuvent pas faire. C'est ça, le suprématie de ce pouvoir.

Mais, à peine que je poussais un soupire, je remarquais que mes pieds étaient bloqués par des blocs de glace, à même le sol. En plus de ça, j'avais eu le droit à un petit speech nerveux, que c'est émouvant. Apparemment, je ne serais plus là si l'aurait été réelle. Intéressant, ça. Elle croit pouvoir me vaincre, en plus de ça ? Non pas que la sous-estime ou que je me sur-estime moi-même. C'est juste que comme cité précédemment, les illusions sont le pouvoir suprême de mon point de vue, rien ne peut les arrêter. Attendez une seconde ... Rien ? Rien sauf ce mot ! Oui là, dans sa dernière phrase ! Une veine pulsait sur ma tempe, alors que je serrais les poings.

« Petite ...? Parce que tu te crois supérieure juste par ta taille ou ton âge ? Et bien viens là, la petite va t'offrir de terribles cauchemars ! »

Je ne perdis pas plus de temps que ça. Il était temps d'agir, et pas qu'à moitié. Ce mot, il était la seule chose qui avait le don de me mettre hors de moi-même. Je ne savais pas précisément pourquoi, mais à l'entente de ce mot, je m'emporte. C'était celui qu'il ne fallait pas prononcer en ma présence. Mais tant pis pour elle, les illusions me vengeront en l'emportant en enfer. Je fermais alors les yeux pour modéliser correctement mon idée sous forme réelle. Cette fois, vous vous demandez bien qu'est-ce que ça va être, hein ? Pas qu'un petit seau d'eau en tout cas. D'abord une foule. Bien évidemment, elle était fictive, mais particulière. Pourquoi ? Simplement parce qu'elle était constituée de toutes les personnes se trouvant ici. Elle allait donc voir toutes ses connaissances d'ici défiler, pendant que moi, je me débattais discrètement pour libérer mes pieds piégés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Un matin encor si jeune   Ven 10 Mai - 23:47

« Petite ...? Parce que tu te crois supérieure juste par ta taille ou ton âge ? Et bien viens là, la petite va t'offrir de terribles cauchemars ! »

Lina vit tout autour d'elle apparaître les camarades rencontrés jusqu’à lors et alors que tout se qu'elle ressentait était de plus en plus de colère, lui revint en mémoire les mots prononcé par la jeune femme, ses mots complètement dénuer de tout sens "la petite va t'offrir de terribles cauchemars" quel prétention, si son enfance la marquait encore, elle avait passé le temps des cauchemars depuis bien plus longtemps que ne semblait le penser sa camarade.... elle se croyait vraiment asse puissante pour lui faire peur mais même dans le cas ou elle réussirait a lire les souvenirs de quelqu'un il lui fallait un contacte physique avec la dite personne et les images qu'elle trouverait enfouie dans les souvenir profondément enterrer de Lina ne ferait pas que faire renaître cher cette dernière de vieux démon, elle développerait certainement cher elle aussi un profond angoisse. Soit si se qu'elle voulait s'était faire des cauchemars, i ne lui manquerais qu'un contact physique alors puisque contact il faut contact il y eu... Lina serra le poing en fermant les yeux et de toute sa force de vampire(elle a but 3 poche de sang), elle frappât dans ce qu'elle espérait être l'estomac de l’illusionniste brisant au passage la glace qu'elle avait formé

-tu ne connais pas le sens du mot cauchemars alors ne l'emploi pas quand a me croire supérieur tu t'es fait des films je ne juge les gens que sur leurs actes et a voir les tiens tu n'es qu'une gamine a qui l'ont a pas asse dit non ... grandit un peu....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Un matin encor si jeune   Sam 11 Mai - 0:10

Rien à faire, la glace était bien trop solide pour être brisée comme ça, à main nue. Surtout que je n'étais pas au mieux de ma forme, je ne m'étais même pas nourrie aujourd'hui ... Donc pour le gain de force, ce n'était pas encore ça. Décidément, j'allais peut-être avoir du mal à me libérer de cette glace. Et dire que ce ne sont que mes pieds ... Pas le choix, je devais attendre comme ça en attendant qu'une occasion en or se présente. Et honnêtement, je ne pensais pas qu'elle allait arriver si vite. Signe du destin ? Si ça se trouve. En tout cas, on peut dire que j'y avais laissé des plumes ... Pourquoi ? Je vais vous résumer la situation. Au final, la démone s'était précipitée sur mois sans même prévenir, dans un élan de vitesse et de détermination. Cependant, elle ne s'arrêta pas là. Non, il a fallut qu'elle me frappe violemment dans l'estomac. Et pourtant, je n'étais pas complètement atteinte. Cela vous paraît improbable ? Laissez moi vous expliquer. À cet instant là, j'avais pu le faire sans éveiller les soupçons. Dans la foule, j'avais pu camoufler une copie de moi-même. Et grâce à elle, je m'en suis sortie. Simplement parce que le principe d'une illusion est de substituer le réel par le faux. Entre-autre, j'ai échangé de place avec ma copie fictive qui se tordait de douleur, au sol, en crachant du sang qui lui aussi était faux. Mais, mon timing ne fut pas parfait. Résultat, j'avais pu sentir le début de l'impact, ce qui me fit déjà plutôt mal. Je n'imagine même pas si je me serai tout prit ...

« Pff, c'est si facile à dire ... C'est juste que je suivais ma propre loi, il n'y avait plus personne pour me dire non. »

L'utilisation du passé était assez subtile. En gros, c'est un euphémisme qui avait pour but de lui faire comprendre ce que j'avais vécu, et ce, tout en atténuant l'idée pour ne pas faire resurgir trop de souvenirs en moi. Ce serait plutôt mauvais, dans cette situation. Enfin bref ... Il fallait peut-être que j'agisse. Certes, la foule pouvait me camoufler ne serait-ce qu'un peu, mais cette femme n'allait pas rester bêtement sur place. Ce serait trop beau pour être vrai. Oh mais, quelle chance ! Son coup fut si puissant qu'il avait même brisé la glace ... Des morceaux avaient volé un peu partout. Vous voyez où je veux en venir ? Non ? Alors je vous résume encore : Je ramassais un cristal de glace se trouvant sur le sol, avant de me mêler totalement à la foule tout en utilisant mes illusions pour créer une fausse apparence pour me masquer. Ensuite, la seconde étape. Toute la foule se dirigeait vers cette femme. Bien évidemment, cette foule n'allait rien lui faire, mais moi si. Je profitais de mon anonymat provisoire pour passer non loin d'elle, tout en tentant de l'entailler furtivement à plusieurs reprises avec sa propre glace. Puis, pour ne pas me faire démasquer, cette même glace fut "transférée" dans la main d'un personnage fictif. Et finalement, toutes ces personnes se mirent à parler, avec ma voix. Et bien évidemment, je parlais aussi pour ne pas me faire repérer.

« Ce pouvoir est la suprématie, tu ne pourras rien y faire ... »

Mais sans le savoir, j'avais prit l'apparence de la mauvaise personne ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Un matin encor si jeune   Sam 11 Mai - 0:36

Lina s'aperçut bien vite que la chose pathétique qui était étalé sur le sol n'était pas son adversaire et un sourire se traça sur ses jolies lèvres tendit qu'elle cherchait furtivement dans la foule l'aura de celle qui serait finalement un adversaire intéressant, elle sentait sa présence mais pas asse forte pour pouvoir la localiser... se demandant si elle n'avait vraiment pas pris le moindre choc étant donné que quelques minutes au part avant elle ne l'avait trouver que via sa glace toute trace de sa présence étant imperceptible.

« Pff, c'est si facile à dire ... C'est juste que je suivais ma propre loi, il n'y avait plus personne pour me dire non. »

L'excuse de basse extraction, la vie n'avait été rose pour personne dans cet endroit c'est précisément pour sa qu'ils se trouvaient ici alors si c'est en lui parlant de ses malheurs que la demoiselle comptait l'amadouer s'était hélas peine perdue. Toute fois, l'hybride ne pouvait que se résoudre a l'admettre le plan était ingénieux, se dissimuler parmi ses illusions et se servir de la glace créer par Lina contre Lina seulement, il y avait deux failles plutôt importantes premièrement le cristal, Lina pouvait facilement le faire fondre et deuxièmement .... le camouflage.... elle se tournât vers la transformation fort raté et croisât les bras sous sa poitrine prenant un air blasé en lui lançant

-t'es sérieuse la ?

A ses mots, elle changea le petit morceau de glace en prison qui captura jusqu'au menton l'illusionniste, mais alors qu'elle s’apprêtait a lui donné le coup de grâce, elle stoppa son poing a quelques centimètres du visage de la demoiselle, elle fit fondre la glace et se tourna en secouant la tête

-fais se que tu veux j'm'en fiche

Lui était revenue en mémoire son propre manque de force quelques minutes plus tôt et la douleur du passé depuis si longtemps enfoui ... impossible d'achever cette gamine pour l'instant

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Un matin encor si jeune   Sam 11 Mai - 0:58

Comment était-ce possible ? Comment se fait-il qu'elle m'ait repérée ? Elle peut voir à travers les illusions ? Non, c'est autre chose ... Seul un autre maître des illusions peut voir au travers de ces dernières. Peut-être un détail raté ? Oui, ce serait plus plausible. Reproduire les personnes à la forme exacte me demanderait un effort mémoriel considérable ... Et pour toute ses personnes fictives, mon cerveau n'aurait pas suivi, et l'illusion ne serait même pas là. Oui, une faille ... Bien. La prochaine fois, je prendrai ça en considération. N'apprenons-nous pas de nos erreurs ? Mais bon, encore faudrait-il qu'il y ait une prochaine fois. Là, me revoilà piégée, et intégralement. Je poussais alors un soupire, tout en grelottant légèrement. Réfléchir dans cette situation s'avérait très dur, j'étais prise au piège ... Puis finalement, rien. Oui, aucun aboutissement au coup que je croyais être le final. Mais non, elle s'était arrêtée comme ça, brusquement. Et c'est elle qui disait plus tôt qu'elle ne connaissait pas la pitié. Voilà encore une contradiction de plus en ce monde. Mais bon, je n'étais pas trop en mesure de lui sortir ça il fallait l'avouer. Créer une illusion de plus, et dans cette position désavantageuse, ce serait bien trop dur. Il fallait que je l'accepte.

« Pourquoi t'es-tu arrêtée ? Tu aurais pu aisément m'avoir ... »

Finalement, je ne pus pas m'empêcher de lui faire cette remarque. Non pas que j'insistais pour être frappée, mais ça m'intriguait. Enfin, il ne faut pas que j'espère obtenir la raison directement de sa bouche. N'exagérons pas non plus. Mais bon, cette apparence ne me convenait pas en attendant ... J'étais mal-à-l'aise comme ça. Je dissipais alors cette illusion uniquement. Et oui, dissiper une illusion ne demande presque aucun effort, par contre. Résultat, même dans cette position je pouvais les faire disparaître. Bref, que faire ? Je n'avais pas un corps qui pouvait bouillonner, moi. Sortir de cette glace par mes propres moyens, autant ne pas y compter. Et le soleil mettrait bien trop de temps, toute la journée au minimum. Je n'avais plus le choix, il fallait que je négocie ma "libération" en quelques sortes. Mais non ... Quelques temps après, elle l'avait fait d'elle-même, sans que je ne lui dise quoique ce soit. Elle me disait ensuite de faire ce que je voulais. C'est à elle que je devrais dire « T'es sérieuse ? ». N'a-t-elle pas prit en compte le fait que je pourrais l'attaquer, comme ça, n'importe quand ? On dirait bien que non. À moins qu'elle avait ses raisons, mais qui paraissent sûrement bizarres ...

« Bien, alors je compte rester ici. Je vais également te laisser le choix ... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Un matin encor si jeune   Sam 11 Mai - 1:28

« Pourquoi t'es-tu arrêtée ? Tu aurais pu aisément m'avoir ... »

La naïveté de la jeunesse était a la fois touchante et décevante, elle aurait put la tuer plus d'une fois, au lieu de lui répondre gentiment ou de la prendre dans la glace il lui aurait suffit de la lâcher a plusieurs kilomètres du sol et plus de problème, le fait que cette demoiselle lui demande sa comme sa ne la surpris même pas mais lui tira tout de même un sourire, au moins elle avait le courage de poser les questions pour obtenir les réponse qui la troublait, une force que le possédait pas la vampire a son grand malheur...elle ignorait encore tellement sans pour autant essayer de la savoir

« Bien, alors je compte rester ici. Je vais également te laisser le choix ... »

Un nouveau sourire maussade sur les douces lèvres glacées de la jeune femme et elle s'assis de nouveau observant l’horizon, finalement cette journée n'aurait pas été si terrible que sa, certes elle avait commencer comme toutes les autres dans la solitude puis la colère et la tristesse mais elle se poursuivait dans une ambiance légèrement moins lourde. Les yeux porté vers l'horizon, elle se sentait plus seule que jamais encore une fois dans cet endroit mais quitte a partager son havre de paix autant savoir avec qui alors c'est sur un ton qui se voulais agréable qu'elle lançât simplement en attendant une réponse de la part de son interlocutrice

-Lina
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (libre) Un matin encor si jeune   

Revenir en haut Aller en bas
 
(libre) Un matin encor si jeune
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» La rosée du matin sur un air de poème [Libre]
» Cours de dissection [Pv : Libre mais nombre de places limité]
» Ce matin, un lapin ... [libre]
» Arrivée de la jeune fille triste [ LIBRE !!!!!]
» Un matin pluvieux... rime avec ennuyeux...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hinan Shigiku :: Poubelle non-puante :: >>Archives :: RPs terminés/abandonnés-
Sauter vers: