Refuge pour corps et âmes perdus
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (libre) Roman d'amour, roman d'horreur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Esprit
Messages : 372
Date d'inscription : 24/04/2013
MessageSujet: (libre) Roman d'amour, roman d'horreur   Lun 29 Avr - 9:58

Rencontre dans la bibliothèquE
Setsuko Hisota ouvrit la porte et franchit celle ci d'un pas décidé. A son habitude, elle rentrait timidement à cause de toutes les créatures que l'on pouvait trouver et qui étaient plus grandes que la petites Esprit. Mais cette fois ci, elle ne voulait pas se faire draguer par eux, elle avait un copain, ou du moins, c'est ce qu'elle pensait et éspérait. Elle se dirigea vers l'une des étagères et pris trois ou quatre livre, puis elle alla s'assoir à une table. Elle ouvrit le livre et fut surprise qu'il n'y est encore personne, ou du moins, pas les personnes qui l'embetaient. Elle fronça les sourciles et commença se lecure. Elle avait prit un livre un peu au pif et tomba sur un roman d'amour. Elle sourit et songea à son Alex tout en continuant sa lecture du roman emballant. Lorsqu'elle eu finit, (oui, elle lit vite surtout pour les romans de trois cent pages) elle prit le deuième livre et l'ouvrit. Cette fois ci, c'était un roman d'horreur pure. Elle le posa et soupira Son regard s'attarda sur les créaures présentes, puis sur la porte.
A suivre...

--------------------❤--------------------


De mes Aminounets :D:
 


Dernière édition par Setsuko H. Tenaar le Ven 25 Avr - 18:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hinan-shigiku.forumactif.org
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Roman d'amour, roman d'horreur   Jeu 9 Mai - 12:38

La solitude, mon seul et mon pénible ami qui me suivait partout malgré mon arrivée ici. J'avais beau ne plus être la seule comme ça, il fallait que je reste retranchée pitoyablement dans mon coin. Mais ce n'était pas plus mal comme ça, il fallait le dire. Mieux vaut être seule que mal accompagnée, c'est prouvé par n'importe quelle personne sensée sur cette pitoyable planète. D'ailleurs, c'est contradictoire ça aussi ... Des personnes sensées sur une planète pitoyable, on pourrait qualifier ça de paradoxe. Mais bon, je ne suis pas ici pour débattre sur des sujets philosophiques assommants ... Je dois bien être la seule à faire ça pour tuer l'ennui. Mais pour une fois, j'avais eu une bien meilleure idée pour passer le temps. Et si à la place d'être en la compagnie de quelqu'un, j'allais être en compagnie d'un bon livre à frissons ? Oui, ça me semble bien. Alors : Direction la bibliothèque !

On passe par-ci, on évite les gens par-là ... Finalement, il était pas si long que ça, le trajet ... Oui, moi je croyais que c'était long et ennuyant d'aller à la bibliothèque. Pour cause, c'est la première fois que j'y vais. Je ne suis pas encore dedans, mais je ne m'ennui pas déjà comme certains qui sont allergiques à l'intellectualité. Mais moi, je ne le suis pas. Je me débrouille plutôt bien dans ce domaine, il faut avouer. Non, je ne me vante pas. Jamais de la vie. Inutile, perte de temps. Oh tiens, coïncidence ! Une autre perte de temps devant le bâtiment. C'est fou ce que la racaille peut se croire forte quand elle est en bande. Et oui, c'est ce à quoi je faisais face. Une bande de cinq rigolos qui se foutaient de chaque personne qui rentraient et sortaient de la bibliothèque. Quel était le mal à s'instruire, sérieusement ? Honnêtement, je n'en voyais aucun pour ma part. Ils se défoulent juste par un manque terrible d'affection, pour moi. Oui, ça devait être ça. Ils en étaient tellement prétentieux, c'est dingue ... Le pire, c'est qu'ils croyaient même s'en sortir indemnes après m'avoir accostée ...

"Eh toi ! T'es petite mais tu as déjà la grosse tête. Regardez, il manque plus que les lunettes et ça fait une Einstenette !"

Hum ... Voici le mot qu'il ne fallait pas dire ... Honnêtement, je me fichais royalement de ce qu'ils pouvaient dire, sauf une chose : petite. Ce mot se répétait dans ma tête. Et étrangement, il avait le don de m'agacer mais à un tel point ... Sérieusement, c'est quoi cette discrimination envers les gens de petite taille ? J'aimerai bien voir leurs réactions face à un nain ceinture noire troisième dan de karaté. Dommage que ces phénomènes là sont rares ... Bon, tant pis. Alors c'est moi qui vais jouer ce rôle, mais à ma façon. Mon sang bouillonnait trop pour que ma furie reste au fond de moi. Et tiens, en parlant de sang ... Je me jetais sur la jugulaire de celui qui avait osé dire cela, et je regardais les quatre autres d'un air hautain et moqueur. Mais bon, il ne fallait pas que je le tue ... J'allais avoir des ennuis, sinon. Je me retirais alors, après avoir eu droit à un petit festin.

« Dit encore une fois ça et je te promets que je bois jusqu'à ce que tu t'évanouisses ... Ah, au passage. Tachez de dire ce qu'il s'est passé à quelqu'un et je me chargerais de vous personnellement ... »

Bien évidemment, c'était du bluff. Mais personne ici ne pouvait savoir que ça l'était. Après tout, mon air semblait des plus effrayants et sérieux qu'il soit. Qui en douterait ? Pas eux qui détalaient déjà en courant. Et ils se disent forts, hein ... Franchement. Mais bon, maintenant je pouvais passer tranquillement, sans me soucier de quoique ce soit. Enfin, presque. A peine que je passais la porte de la bibliothèque que je sentais un regard peser sur moi. Un témoin ? L'un d'eux ? Qui sait. J'essuyais alors discrètement une gouttelette de sang coulant sur mes lèvres, en espérant que personne n'ait remarqué ce petit détail ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Esprit
Messages : 372
Date d'inscription : 24/04/2013
MessageSujet: Re: (libre) Roman d'amour, roman d'horreur   Jeu 9 Mai - 13:30

Il y avait cinq jeunes. Surement des racailles, du moins c'est ce que pensait Setsuko à ce moment là. Et lorsqu'elle pensait une chose, elle était à peu près sure que c'était la réalité. En vérité, elle le savait. Elle les conaissait déjà étant donné qu'ils étaient déjà rentrés dans le bureau de l'esprit pour cause d'agression. Bref. Devant eux, il y avait une jeune fille. Elle était assez petite comme Setsuko mais semblait aussi sure d'elle que si elle était grande et forte. Setsuko continua de regarder dans cette direcion, de peur que la fille ne se fasse agresser à son tour. L'un d'eux s'exclama, loin d'etre discret:
"Eh toi! T'es petite mais tu as déjà la grosse tete. Regardez, il ne manque plus que les lunettes et ça fait une Einstenette !"
Plusieurs tetes se tournèrent vers le garçon qui avai parlé. Certain avaient meme le visage livide et d'autres se cachaient derrière des livres. Cependant, la fille, elle, ne semblait pas terrifiée, au contraire. Comme si elle était plus forte qu'eux; *Après tout, c'est peut etre vrai, elle est peut etre forte...* pensa Setsuko. La jeune fille, qui était borgne maintenant que l'esprit l'avait vue de face leurs dit:
-Dis encore une fois ça et je te promets que je te bois jusqu'à ce que tu t'évanouisse... Ah, au passage, tachez de dire ce qu'il s'est passé à quelq'un et je m'occuperait de vous personellement...
5i]*C'est donc une vampire*[/i] Pensa la brune toujours le livre dans ses mains. Elle avait l'air d'une fille qui allait tuer quelqu'un. Cette fois, les gens dans la bibliothèque semblaient terrifiés. SETSUKO SE LEVA POUR RANGER SON LIVRE, QUAND ELLE REMARQUA LA GOUTTE DE SANG TOMBER DES L7VRES DE LA FILLE; L'esprit ne comprit pas et se drigea vers la porte et se mit devant la fille. Elle lui dit:
-Bonjour toi, tu m'a beaucoup impréssionée ! Comment te nomme tu ? Moi c'est Setsuko Hisota, mais apelle moi Setsu !
Setsuko Hisota tendit sa main vers ce qu'elle pensait etre une Vampire.

HS:
 

--------------------❤--------------------


De mes Aminounets :D:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hinan-shigiku.forumactif.org
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Roman d'amour, roman d'horreur   Jeu 9 Mai - 14:00

Bon ... La rentrée discrète comme si de rien était ... C'était complètement foiré. Apparemment, certains m'avaient vue, et même entendue. Quelle plaie je vous jure. J'espère juste que je ne vais pas devoir me charger d'eux également. Mon pauvre petit estomac ne pourra pas supporter autant d'hémoglobine d'un coup. C'est ça qui est malheureux avec ma taille, je ne peux pas énormément me nourrir, sinon je me sens ballonnée ... C'est encore une dure loi de la vie, malheureusement. Mais bon, passons ce petit détail. Ils semblaient tous effrayés, je ne pense pas qu'ils aillent rapporter quoique ce soit. Enfin, ils l'étaient tous, sauf une personne visiblement. Une jeune fille qui avait même eu l'audace de venir me voir après ce qu'elle avait vu et entendu ... Elle en a dans le ventre celle là, elle n'a vraiment pas peur que ça lui arriver à elle aussi, ou quoi ? Il faut croire que non, elle ne le craint pas. Mais bon, je n'allais rien lui faire. Elle ne semblait pas hostile envers ma personne, je tâcherai donc de me retenir.

« Miyuki Hasegawa. » lui répondis-je simplement en me contentant de serrer faiblement sa main.

Sur le coup, elle aurait pu penser que je n'avais rien dans les bras, mais elle se serait trompé si elle l'a pensé. C'est juste signe que je n'avais pas trop envie de m'attarder à papoter. Après tout, j'étais venue ici pour lire un livre qui sera capable de me retenir pour deux bonnes heures au minimum. Sinon, à quoi bon venir si c'est pour squatter quelques minutes à peine ? Oh, en fin de compte, je viens de trouver quelque chose de bien plus amusant à faire. Étais-je d'humeur joueuse aujourd'hui ? On dirait bien. Ce n'est pas tout les jours que je ferais ça, honnêtement. Mais bon, il fallait avouer que l'idée faisait sourire. J'imaginais déjà la tête de certains ... En plus, ça servira de prétexte pour faire disparaître les visages apeurés présents dans cette bibliothèque. Quoique ... Ça pourrait très bien être le contraire. Et puis, cette Setsuko y sera également invitée dans ce petit jeu. J'aimerais bien voir sa réaction face à cela, elle qui n'a pas eu peur de m'adresser la parole.

« Un peu de patience, le jeu va débuter ... »

Oui je sais, cette phrase pouvait très bien paraître énigmatique pour certains qui n'étaient pas dans ma tête. Seule moi savait ce qu'il se tramait. Après tout, l'idée venait de moi. Je m'avançais alors vers un rayonnage de livre, plus précisément celui des livres à caractères effrayants. J'en avais prit un au hasard et me mit à lire sa quatrième de couverture. Il était très intéressant, ou du moins il l'était assez pour ça ... Immédiatement, je fermais les yeux et pris une légère inspiration. Je me concentrais, entre-autre. Mon idée allait être matérialisée, la voici :

« Ô idées et pensées, sortez de mon esprit, devenez publiques, déformez la réalité ... Transformez cette salle en labyrinthe des cauchemars ! »

Ce livre parlait d'un labyrinthe mystérieux où les étudiants se retrouvaient piéger. Ce labyrinthe possède des pièges terrifiants, voire même mortels ... Mais bon, dans une illusion, la mort n'était que ressenti mentalement et non physiquement, il n'y aurait donc aucune perte. De plus, vu que je n'épargnais personne ici, je pouvais maintenant mon illusion une trentaine de minute. Oui, trente minutes ou tout ceux de la bibliothèque se retrouvaient dans un labyrinthe créé par mon esprit. Il n'y avait aucune échappatoire, sauf la sortie. Et bien sûr, tout ceux qui rentraient dans la bibliothèque se retrouveraient piégés jusqu'à la fin du temps imparti. Maintenant, il était temps de leur expliquer rapidement les règles, alors que moi, j'avais tâché de garder Setsuko avec moi pour voir comment elle se débrouillerait ...

« Trente minute ... C'est le délai dont vous disposez pour sortir de ce labyrinthe. Ceux qui auront réussi se verront récompensés. Ceux qui échouent, tant pis pour eux. »

Et voilà. Par le biais d'illusions, tous devaient m'avoir entendue. Enfin, à part un idiot avec un casque réglé au volume maximal sur les oreilles, bien entendu ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Esprit
Messages : 372
Date d'inscription : 24/04/2013
MessageSujet: Re: (libre) Roman d'amour, roman d'horreur   Jeu 9 Mai - 14:41

La jeune fillle disait se nomme Miyuki Hasegawa. Elle tendit sa main et la serra faiblement dans la mienne, Setsuko pensa sur e coup qu'elle n'avait rien dans les bras ou qu'elle était fatiguée. Mais elle semblait voulor faire quelque chose. Mon opinion se valida lorsqu'elle dit:

-Un peu de patience, le jeu va débutr

Setsuko fronça les sourcils et se demanda de quel jeu elle voulait paRler.De toute façon, si elle faisait quoi que ce soit d'étrange, c'était direction "bureau de Setsuko". l4esprit se rassit 0 sa table apr7s avoir travers2 une nouvelle fois la biblioth7que et elle se replongea dans son livre; Au bout d'un moment, Miyuki s'avança vers l'un des rayons et elle prit un livre pour l'ouvrir et commencer à lire. Puis, elleprononça des mots que la brune n'entendit ou n'écouta pas.

*Je ne su pas ce qui s'était passé. Des remparts semblaient s'etre dressées autour de moi et je ne voyais plus les autre. J'avais chaud. Je suffoquais. Je ne supportai pas etre entourée de murs. Je mit ma main sur ma bouche et entendit Miyuki qui disait que l'on avait trente minutes. Pour faire quoi ? Je n'avais pas entendu la suite de la phrase. Tout c que je savais c'est que je voulais absolument trouver une sortie . Mais soudain, je me dis que je n'étais pas dans un vrai labyrinthe. Je me souvenais maintenant; J'étais dans la biblitohèque il y a quelques secondes. Je décidi de juer le jeu. Après tout, c'était amusant. Je prit mon courage à deux mains et entreprit de commencer ma dure ascension à travers les milliers de chemins. Quelques fois, j'avais l'impression de vor la sortie, mais ce n'était qu'une bifurcation ou qu'une illusion dans l'illusion. De plus, il y avait du danger. Plusieurs fois, les lierres essayèrent de me prendre pour "ment'errer" mais elle ne réussirent pas à cause du fait que j'étais une Esprit. Au bout d'un moment, je vis un enfant. Il avait le casque sur les oreilles et les yeux fermé. Il semblait à fond dedans. Je le prit par la main et il ouvrit les yeux pour s'évanouir jste après, surement à cause du serpent qui s'étai dressé devant nous...
C'était long, trop long. J'imaginais que là, j'étais en train de tourner en orond dans une bibliothèque, rien de plus. Je décidai de m'arreter et de réfléchir. Ah si j'avais une boussole... Je sais que la sortie est à l'ouest mais... Où est l'ouest ? cette fois ci, je m'assis en continuant de réfléchir à comment je pouvais retrouver mon orientation. il y avait la boussole, le vent, les étoiles... Oui, c'est ça les étoiles. dans la bibliothèque, il y a une fenetre... Mais il n'est peut etre pas encore la nuit.. Si, à mon avis, les premires étoiles commençent à apparaitre. je regardais au plafond; En effet, je vis presque immédiatement la grande fenetre et regardais les étoiles.. La Grande Ourse, ça y est. je savais où était le nord. je me dirigeai vers l4ouest et 0 chque bifucation, j4essayai de ne pas trop changer de direction; Au bout d'un certain temps, je trouvai la sortie. j'avais toujours l'enfant au casque dans mes bras. je le déposai à la sortie et soufflai. puis souris. j'avais réussis.*

--------------------❤--------------------


De mes Aminounets :D:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hinan-shigiku.forumactif.org
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Roman d'amour, roman d'horreur   Jeu 9 Mai - 15:40

Amusant, tout ça ... Je pouvais en voir qui désespéraient, d'autres qui se regroupaient, et même certains qui essayaient de tricher. Mais pour le dernier cas, c'était mentalement fatal pour eux ... Ils se faisaient tous avoir par les pièges du labyrinthe. Magnifique, tout ça ! Il n'y a pas à dire, les jeux sont beaucoup mieux lorsqu'ils prennent vie ... Et moi, j'étais en quelques sortes le maître du jeu, celui qui observait tout le monde en leur tendant des pièges encore plus fatals. C'est cruel certes, mais c'est le jeu ... Malgré tout, mon intention se portait plus sur Setsuko, qui s'en sortait plutôt bien. On peut même dire qu'étrangement, certains pièges ne l'affectaient même pas ... Que c'est bizarre. Qu'est-elle ? Pas une humaine en tout cas.

« Chers participants, il ne vous reste à présent que dix minutes. » leur annonçais-je.

Et oui, le temps passait vite, et personne n'était encore sorti. Ils ne savaient pas faire preuve de jugeote, ou quoi ? Il y a plein de différents moyens pour se repérer ici ... Oui, tellement que certains en étaient même bêtes. Mais finalement, une seule personne avait réussi à trouver un moyen de se repérer. Et devinez qui c'est ? Il s'agissait de Setsuko qui semblait examiner le ciel, ou plus précisément, les étoiles. Je n'y avais pas pensé, à ça. Il fallait avouer que c'était très astucieux, ça aussi. Et finalement, après les dix minutes restantes, il semblerait qu'il n'y ait qu'elle et le garçon qu'elle a protégé qui ont réussi à sortir. Je m'attendais à un tout petit peu plus de personnes, mais bon ... Moi de récompenses à distribuer, en même temps. Il faut croire que tout ceux qui vont à la bibliothèque ne sont pas forcément surdoués ...

« Time Out ... Deux personnes sont sorties, vingt-cinq ont échoué. »

Et c'est sur ces paroles que le labyrinthe disparu, sur commande de ma pensée. Certains devaient être furieux d'avoir échoué pitoyablement ... Mais bon, ils n'avaient qu'à ruser un peu, au lieu de tenter de tricher. Bref, il était temps de sortir rejoindre les deux gagnants, dont un qui n'a quasiment rien fait à part suivre ... Je les regardais, en poussant un petit soupire. Dommage qu'il n'y ait pas plus de monde en réussite ... Mais d'un côté, ce n'est pas plus mal comme ça.

« Dit moi, j'ai remarqué que tu n'avais pas trop de difficulté avec les pièges ... Qu'es-tu en réalité ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Esprit
Messages : 372
Date d'inscription : 24/04/2013
MessageSujet: Re: (libre) Roman d'amour, roman d'horreur   Ven 10 Mai - 22:01

Miyuki annonça:

"Time Out... Deux personnes sont sorties, vingt-cinq ont échoués...

A ce moment là, le labyrinthe disparu et la jeune fille s'avança vers le garçon que Setsuko avait sauvé et elle meme. Elle soupira et dit à l'esprit:

"Dis moi, j'ai remarqué que tu n'avais pas trop de difficultés avec les pièges... Qu'es tu en réalité ?"

*Une espèce de chose..;* Pensa Setsuko. *Une brouette avec des fleur s aussi ! Ou un zombie en train de vomir ? Bon, j'arrete, c'est sur qu'elle ne peut pas savoir, que suis-je idiote.*. Setsuko ne répondit pas tout de suite. Elle regarda la Vampire et l'observa. Oui, Les Esprits comme elle aiment obsrver le gens. Elle lui répondit, d'une voix presque murmurante et très douce:

-Je suis une Esprit...

Elle ne rajouta rien et regarda le garçon. Elle le secoua un peu et vit qu'il qu'il était bel et bien évanoui. Setsuko regarda une nouvelle fois Miyuki, en fronçant les sourcils et prit le jeune garçon afin de ll'emener sur l'un des canapés de la bibliothèque. Puis, elle alla chercher un verre d'eau et le versa sur lui. Il ouvrit un oeil, secoua la tete et ouvrit le deuxième oeil. Lorsqu'il vit l'Espit, il sembla tellement rassuré qu'il lui sauta dans les bras et la remercia. Setsuko lui sourit et se leva pour se diriger de nouveau vers la Vampire. Elle lui demanda:

-Pourquoi as tu fais ça ? Pour t'amuser ?

--------------------❤--------------------


De mes Aminounets :D:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hinan-shigiku.forumactif.org
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (libre) Roman d'amour, roman d'horreur   Ven 10 Mai - 22:52

Alors cette Setsuko était une esprit, hein ? Voilà qui expliquait tout. Au moins maintenant, je sais ce qu'elle est. Au passage, je me demande quel est le goût du sang d'un esprit. Est-il bon ? Existe-t-il ? Qui sait ... Peut-être aurais-je l'honneur d'y goûter un jour. Mais pour le moment, je devais veiller à récompenser les vainqueurs. Quoique ... Si ils oubliaient tout cela, je n'en aurai même pas besoin, et j'en sortirai donc encore plus gagnante que tous. Oui, je vais procéder comme ça. Ils n'auront que cette récompense sur réclamation. D'ailleurs, il fallait que j'y réfléchisse peut-être, au cas où. J'avais dit ça juste dans le vent, mais maintenant, il faut peut-être que j'en trouve une digne de ce nom ... Mais bon, ça n'allait pas être facile de réfléchir tout en parlant avec un esprit. Les garçons disent peut-être que les filles peuvent faire plusieurs choses en même temps, mais pas à ce point là non plus ...

« Ce jeu avait deux buts : Le premier était effectivement de me distraire. Le second étant le fait qu'un chasseur a besoin de repérer des proies faibles ... »

Sur ce coup, il fallait avouer que mon envie de sang avait prit le dessus. Certes, j'en ai bu avant ... Mais il n'était pas des plus délicieux. Maintenant, mon corps en réclame davantage, et de bonne qualité ... Après tout, lorsque l'on commence un repas, on a généralement envie de le finir jusqu'au bout. Entre autre, je comptais à présent boire jusqu'à ce que je redevienne parfaitement "stable". Mais j'y pense ... En fin de compte, le second but n'était pas si faux que ça. Grâce à cela, j'ai pu repérer les personnes les plus faibles ici, et donc celles qui seront les plus faciles à piéger. Cependant, je ne les tuerais pas. Je n'ai pas envie d'avoir un tas d'ennuis ici ...

« Si ce n'est pas indiscret, y'a-t-il un coin plus tranquille et à l'ombre de toute lumière ? Je cherche des coins paisibles pour tuer le temps ... »

Oula, non mais je ne vais vraiment pas bien ? Oh et puis, ce ne serait pas plus mal comme ça. Peut-être que cette fameuse occasion va se présenter ... J'en tremble intérieurement rien qu'à cette idée ... Mes crocs ne désirent que pénétrer la chair ... Mon sens du goût ne veut que de l'hémoglobine, rien que ça. C'est un besoin vital chez les vampires, après tout. Mais bon j'espère tout de même ne pas avoir d'ennui après ça.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (libre) Roman d'amour, roman d'horreur   

Revenir en haut Aller en bas
 
(libre) Roman d'amour, roman d'horreur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon Premier Roman (début)
» Pub pour mon roman ^^
» Igor le chat, roman jeunesse
» Roman policier Alice de Caroline Quine
» [COLIS] Roman - Amis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hinan Shigiku :: Poubelle non-puante :: >>Archives :: RPs terminés/abandonnés-
Sauter vers: